Qu'est-ce que vous aimeriez apprendre ?
Formations prises en charge...
Formation diplômante gratuite et reconnue par l'Etat | L'École Française

La Formation diplômante et certifiante pour les Adultes avec un projet professionnel

Vous êtes nouveau sur le marché du travail, souhaitez vous lancer dans une reconversion, ou simplement enrichir vos compétences ? De nombreuses formations diplômantes pour adultes existent, en présentiel ou à distance, éligibles au CPF et aux dispositifs Pôle Emploi. Zoom sur la formation diplômante reconnue par l’État.

Qu’est-ce qu’une formation diplômante pour adulte ?

Une formation diplômante vise à obtenir un diplôme d’Etat. Ces derniers sont classés par niveau :

  • les diplômes de niveau VI sont du niveau brevet des collèges ;
  • ceux de niveau V, niveau CAP ou BEP ;
  • les diplômes de niveau IV correspondent au Bac Professionnel ;
  • ceux de Niveau III, à celui d’un Bac +2 comme le BTS ou le DUT ;
  • les diplômes de niveaux II et I correspondent au Bac +3 à Bac +5. Il s’agit des Licences, Masters et diplômes d’ingénieur.

Ces formations théoriques peuvent être dispensées dans des établissements relevant de l’Éducation Nationale, en écoles privées ou en centres spécialisés. De plus en plus de centres de formations proposent également des cours du soir ou à distance.

Les parcours diplômants peuvent être suivis en alternance, ce qui permet d’acquérir de solides compétences professionnelles en plus des acquis théoriques. En cela, les formations certifiantes sont un plus.

Quelle différence entre formation diplômante et formation certifiante ?

Une formation certifiante mène à l’obtention d’un certificat de qualification spécifique à une branche professionnelle et/ou un métier précis. C’est donc une formation à caractère professionnel, contrairement à la formation diplômante. Elle donne lieu à un certificat de qualification professionnelle (CPQ), reconnu par l’État et valable sur tout le territoire français.

Ce type de formation concerne tous les domaines professionnels et peut être accessible à tous : jeunes actifs, personnes en recherche d’emploi, salariés, travailleurs indépendants, ou travailleurs seniors. Elles peuvent se dérouler en centre de formation, sur des durées variant de quelques heures à quelques semaines.

Certains centres de formations proposent désormais des formations certifiantes en ligne et gratuite pour tout salarié, indépendant ou demandeur d’emploi ayant cumulé plus de 3 ans d’activité. C’est notamment le cas de l’École Française, qui propose des cours du soir et du e-learning dans le domaine digital entre autres.

Selon son statut et certaines conditions, il est possible de faire financer sa formation par certains organismes. Ces formations doivent pour cela être reconnues pour l’État, être éligibles au Pôle Emploi et au CPF (Compte Personnel de Formation).

Formation diplômante Pôle Emploi

Les formations diplômantes classiques ne sont pas prises en charge par Pôle Emploi. Ces formations mettent davantage l’accent sur l’acquisition de connaissances théoriques que celle des compétences.

Les formations diplômantes acquises par le biais de la VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) en revanche, peuvent bénéficier de financement dans la mesure où le demandeur justifie de 3 ans d’expérience dans un domaine.

Ces formations se déroulent dans des établissements publics ou privés, ainsi que dans certains centres d’enseignement à distance. Elles concernent aussi bien les diplômes de l’enseignement supérieur que les titres professionnels, les certificats de qualification professionnelle, et les diplômes spécifiques à certains établissements.

Les formations certifiantes et qualifiantes peuvent également être financées pour les personnes inscrites au Pôle Emploi.

Formation diplômante CPF

Les formations diplômantes ne peuvent être financées par le CPF puisqu’elles sont suivies hors cadre professionnel. Une formation diplômante suivie en alternance, alimentera toutefois le CPF en crédits, la personne en contrat de professionnalisation étant considérée comme salariée.

Le CPF peut être utilisé pour des formations certifiantes ou qualifiantes. Celles-ci ont pour but d’évoluer au sein ou hors d’une entreprise, d’accéder au marché de l’emploi, de s’y maintenir ou s’y réinsérer. Elles incluent les dispositifs d’accompagnement à la VAE et les formations permettant d’acquérir le socle de connaissances et de compétences (certificat CléA).

Le Compte Personnel de Formation est individuel et personnel. Si une formation est suivie en dehors du temps de travail, le salarié peut l’utiliser sans en informer son employeur. Des crédits y sont cumulés dès l’entrée dans la vie active jusqu’à l’âge de la retraite. 500 € y sont versés chaque année, cumulables à hauteur de 5 000 € pour les diplômés. Les détenteurs d’un diplôme de niveau V ou non diplômés sont crédités de 800 € avec un plafonnement à 8 000 €.

Les formations diplômantes à distance

Les formations en ligne se suivent en autonomie à domicile. Elles sont accessibles à tous : salariés, chômeurs, étudiants, seniors, travailleurs handicapés, concernent tous les niveaux et toutes les branches professionnelles.

Pour être financées, veillez à leur éligibilité au CPF et/ou à Pôle Emploi. Il est important de suivre une formation à distance diplômante reconnue par l’Etat. Dans ce cas, elles ont autant de valeur qu’une formation dite en présentiel, qu’elles soient diplômantes, certifiantes ou qualifiantes.

L’École Française notamment, propose d’excellentes formations certifiantes comme la formation de responsable de contenus digitaux, des stages en ligne et des cours du soir à destination des professionnels.

Quels sont les organismes de formation ?

Les formations diplômantes pour adultes peuvent être dispensées en présentiel dans des établissements publics ou privés, ou dans un des nombreux centres d’enseignement à distance.

Les formations certifiantes peuvent être suivies en centre de formation professionnelle en présentiel :

  • au CNAM (Conservatoire des arts et métiers) : pour des formations diplômantes et professionnalisantes de niveau post-bac dans tous les domaines ;
  • à l’AFPA (Association pour la Formation Professionnelle des Adultes) : elle propose des parcours professionnalisants sur des temps plus ou moins longs ;
  • dans un GRETA : souvent spécialisés dans certaines branches professionnelles, leurs formations s’adressent aux salariés du secteur industriel ou des services, aux demandeurs d’emploi, aux jeunes adultes en réinsertion ou aux particuliers désireux de se former. Les cursus de formation proposés sont variés, de la formation professionnelle inscrite dans un plan de formation, aux parcours allant du CAP au BTS.

Il existe également des centres d’enseignement à distance comme l’École Française. Celle-ci propose un large éventail de formations certifiantes reconnues par l’État comme la formation continue des avocats, des formations spécifiques au numérique ou encore la formation auto-entrepreneur.

Comment financer sa formation diplômante ?

Les formations diplômantes classiques sont financées en fonds propres sauf dans le cadre de l’alternance. Dans ce cas-là, c’est l’employeur qui prend en charge les frais de formation.

Les formations certifiantes peuvent faire l’objet de financements individuels ou collectifs :

Le financement personnel est la première option, quelle que soit sa situation. Les étudiants et demandeurs d’emploi ont la possibilité de travailler à côté de leur formation, notamment avec des entreprises partenaires à leur centre de formation s’il y en a.

Pour les demandeurs d’emploi

Les demandeurs d’emploi peuvent financer leur formation grâce à leur CPF (Compte Personnel de Formation) si ce dernier compte les crédits suffisants et que la formation est éligible.

Dans le cadre d’un accompagnement Pôle Emploi ou d’un contrat de sécurisation professionnelle, ils peuvent prétendre à une Aide à la formation individuelle (AIF). La demande de formation doit pour cela être cohérente avec le projet de réinsertion.

Le contrat de professionnalisation, en présentiel ou à distance, et une autre possibilité de financement. Il concerne les plus de 26 ans. C’est alors l’entreprise qui paie sous réserve de l’accord de l’OPCO (Opérateur de compétences). D’autres aides du Conseil Général peuvent être allouées pour le financement d’une formation professionnelle.

Pour les salariés

Les salariés d’une entreprise peuvent utiliser leurs fonds propres ou les crédits de leur CPF. Pour un projet extérieur à leur activité salariée, ils ne sont pas tenus d’en informer leur employeur.

Le CPF de transition professionnelle, anciennement congé individuel de formation (CIF) est une autre possibilité. Il faut pour cela être salarié en CDI depuis au moins 2 ans, ou en CDD avec 2 ans d’activité salariée dans les 5 dernières années, dont 4 mois en CDD la même année.

La formation d’un salarié peut aussi être prise en charge dans le cadre du plan de développement des compétences, anciennement plan de formation, établi par l’entreprise.
Enfin, le dispositif pro-A permet de se former en alternance en conservant CDI et salaire.

Les salariés intérimaires bénéficient des mêmes dispositifs de financement. À cela peuvent s’ajouter des aides de la part du Fonds d’Assurance Formation du Travail Temporaire (FAF.TT).

Les travailleurs reconnus handicapés peuvent bénéficier d’un financement de formation par l’AGEFIPH.

Les travailleurs seniors de plus de 50 ans ont les mêmes capacités de financement de formation à part l’alternance. Ils peuvent en revanche profiter de certaines mesures spécifiques au maintien de l’emploi des seniors.

Bon à savoir : les frais d’études ou de formation destinés à améliorer sa situation professionnelle ou accéder à un autre métier sont considérés comme des frais professionnels. Ils sont donc déductibles de l’impôt sur le revenu.

Passez à l’étape supérieure avec une formation qualifiante !

L’École Française propose un parcours certifiant avec des formations pour la plupart non-payantes et financées par les fonds mutualisés de la formation professionnelle.