Qu'est-ce que vous aimeriez apprendre ?
Formations prises en charge...

Formation de décorateur d’intérieur pour adulte

Suivre une formation de décorateur d’intérieur pour adulte, c’est se donner toutes les chances de se former à un métier passion. Comment s’y prendre, à quoi s’attendre, où trouver la bonne formation selon son statut, son âge, son expérience, ses projets ?

Si devenir décorateur d’intérieur sans diplôme, en autodidacte, est possible, il est toutefois fortement conseillé de se former sur les aspects techniques du métier pour avoir des compétences complètes et toutes les chances de se faire connaître ou intégrer une agence.

Formation de décorateur d’intérieur pour adulte

Qu’est-ce que la décoration d’intérieur ?

La décoration intérieure, c’est un peu le complément essentiel de l’architecture d’intérieur. Elle consiste à aménager un espace d’habitation, de travail ou éphémère (pour un événement) en lien avec les souhaits et les goûts des clients. L’architecte d’intérieur s’occupe de définir chaque pièce et le décorateur les aménage.

Sélectionner les bons objets et meubles, choisir les couleurs des murs ou des sols, créer une ambiance originale et unique…

Qu’apprend-on lors d’une formation de décorateur d’intérieur ?

Les écoles de décoration d’intérieur forment au design d’espace. On y apprend à connaître les tendances en matière de décoration, à créer des ambiances et à conseiller les clients, professionnels ou particuliers.

On peut y choisir une spécialisation, en voici quelques-unes :

  • Visual merchandising, pour travailler auprès des commerçants
  • Wedding planner ou décorateur événementiel
  • Cuisiniste ou bainiste
  • Ameublement
  • Environnement
  • Scénographie
  • Histoire de la décoration
  • Technique de communication graphique
  • Conseil en décoration

Quelles sont les difficultés du métier ?

Si la décoration d’intérieur est un métier très actuel, son essor peut toutefois être nuancé.

Un marché croissant mais une clientèle réduite

Le marché de la décoration est en plein essor, avec une croissance moyenne annuelle de 3 à 5%. Les ménages dépensent en moyenne 400 €/an dans de l’ameublement et dans l’achat d’accessoires de décoration.

La maison est considérée comme un lieu de bien-être. L’envie de se sentir à l’aise chez soi et d’y passer du temps amènent les Français à investir dans leur habitat. 

Ainsi, la demande pour les produits de décoration est forte. Les amateurs de déco aiment flâner pour personnaliser leur intérieur. Sans compter que les magasins se sont multipliés ces dernières années : des centres commerciaux spécialement dédiés à la maison ont vu le jour, des boutiques accessibles pour des revenus modestes se sont développées. Objectifs : répondre à une demande forte et proposer un large éventail de produits.

Cependant, avec la baisse du pouvoir d’achat et le coût de la vie plus élevé, les Français ont tendance à choisir des solutions de repli.

La décoration d’intérieur est ainsi un secteur dans l’ère du temps, mais qui reste fragile : les commandes dépendent des moyens financiers des clients potentiels et du lieu géographique. De plus, en période de crise, les clients estiment que faire appel à un décorateur représente une dépense superflue.

Pour faire des économies et éviter de faire appel à un décorateur d’intérieur, certains préfèrent bricoler et réaliser eux-mêmes l’aménagement de leur intérieur. C’est la grande mode du DIY !

Le marché se réduit alors aux professionnels et commerçants. Ou aux clients vraiment aisés.

Les risques du métier

Cela peut faire sourire, mais décorateur d’intérieur est potentiellement un métier à risques. En effet, il peut subir un accident de travail avec une chute de hauteur, de matériaux et d’outillages et des risques de projections.

Mais aussi des « maladies professionnelles » (par exemple des affections gastro-intestinales provoquées par le benzène, le toluène, les xylènes et tous les produits en renfermant) ou le syndrome de l’œil sec, la fatigue visuelle, ou encore des rachialies (cervicales, dorsales, lombalgies).

Comment bien lancer sa carrière dans la décoration d’intérieur ?

1.   Acquérir de l’expérience

La première étape pour réussir dans la décoration d’intérieur est de monter un portfolio/book qui met en avant son savoir-faire. Pour cela, il faut impérativement réaliser des missions. En attendant les clients, vous pouvez commencer par votre propre intérieur. Chaque pièce pourra en effet nourrir votre book de présentation.

Puis tournez-vous vers votre entourage et proposez-leur vos services gratuitement.

Vous pouvez également poster des petites annonces pour trouver des personnes susceptibles d’être intéressées. Ces premières missions vous permettront de vous constituer un book assez fourni et diversifié pour démontrer votre talent et pousser les futurs clients à vous faire confiance.

2.   Se faire connaître

Pour vous faire connaître, avec votre portfolio, ciblez sur :

  • Un site internet dédié : s’il est réussi, vous vous garantissez une image professionnelle qui donnera envie de vous contacter.
  • Les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Instagram sont autant de possibilités de faire circuler les images de vos travaux et de toucher des clients potentiels.
  • Les salons professionnels : pour cibler des clients dans votre secteur géographique ou des événements auxquels vous souhaitez participer.
  • Les cartes de visite : à déposer dans des boutiques de décoration, de matériel de rénovation. Vous pouvez aussi laisser vos coordonnées à des artisans.

3.   Fidéliser sa clientèle et bouche-à-oreille

Contrairement à ce que l’on peut penser, vos clients sont susceptibles de faire appel à vous plusieurs fois. S’ils ont refait leur cuisine, peut-être voudront-ils également s’atteler à la décoration de leur salon ensuite. N’hésitez donc pas à retourner vers eux pour leur rappeler que vous existez. Et si eux n’ont pas besoin de vos services, ils vous recommanderont peut-être à leurs proches. Vous pouvez d’ailleurs mettre en place un système de parrainage qui incitera vos clients à parler de vous.

Quelle formation pour devenir décorateur/décoratrice d’intérieur ?

Le métier de décorateur d’intérieur n’est pas certifié et reste donc accessible à un large public sans niveau d’études spécifique, contrairement au métier d’architecte d’intérieur.

Notez bien qu’il est toutefois nécessaire de posséder une formation solide afin de répondre en professionnel aux demandes des clients et aux exigences de la loi française en matière de normes et réglementations.

Les écoles d’art

 Les études de décorateur d’intérieur débutent généralement après le bac avec une école d’art. Ces écoles sont nombreuses (une quarantaine environ) et se trouvent dans la plupart des grandes villes françaises. Certaines sont plus cotées que d’autres auprès des professionnels.

Le cursus suivi est en fait une formation artistique de qualité. Très prisées, elles présentent un inconvénient de taille : elles appliquent une forte sélection à l’entrée. Les Écoles Supérieures d’Art sont accessibles par concours avec quatre épreuves imposées : culture générale, langue étrangère, épreuve plastique et entretien avec un jury pour évaluer les motivations.

Devenir décorateur d’intérieur suite à une formation initiale

 Les Écoles des Beaux-Arts, les Écoles Nationales Supérieures d’Art et les Écoles du Patrimoine permettent l’obtention d’un diplôme reconnu par l’État ou d’un titre d’école.

Les études post-bac

Les formations classiques « en école », dans l’enseignement supérieur, sont des études qui ne sont possibles qu’après le bac. Notez qu’il n’existe pas réellement de cursus en décoration intérieure, mais plutôt en architecture intérieure ou en design d’espace.

Les clients demandent bien souvent les références et le niveau d’études avant de confier un chantier. Un diplôme sanctionnant de 2 à 5 années d’apprentissage post-bac rassure, notamment lorsque le décorateur a peu d’expérience et ne dispose pas encore d’un book bien fourni.

Les formations supérieures pour devenir décorateur d’intérieur

 Après un baccalauréat, les diplômes les mieux cotés sont, pour la plupart, délivrés par des écoles d’art reconnues :

  • BTS design d’espace ou un BTS d’architecture intérieure : agencement de l’environnement architectural de niveau Bac+2.
  • DN Made mention espace remplace les six spécialités du BTS en arts appliqués et amène à un diplôme de niveau Bac+3.
  • DMA (Diplôme des Métiers d’Art), diplôme de niveau Bac+2.
  • Diplôme National d’Arts et Techniques (DNAT) peut être obtenu en suivant les cours d’une école d’art sous la tutelle du ministère de la Culture.
  • DSAA (Diplôme Supérieur des Arts Appliqués) avec spécialisation dans l’architecture intérieure et l’environnement ou la conception et la création de modèles.
  • DNSEP (Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique) est un diplôme de niveau Bac+5 qui s’obtient après un DNAP (Diplôme National d’Arts plastiques) de niveau licence.

Les différents organismes de formation de décorateur d’intérieur pour adulte

Autodidactes, passionnés, en reconversion professionnelle, il est tout à fait possible pour d’autres profils de se former au métier de décorateur d’intérieur. Une bonne formation et une solide expérience avec un book créatif et conséquent font oublier l’absence de diplôme. Il est possible de trouver une formation via les organismes suivants :

La formation décorateur d’intérieur de L’Ecole Française

A qui s’adresse cette formation ?

  • Aux débutants qui veulent s’initier à cette discipline artistique
  • Aux passionnés qui ont des bases mais souhaitent acquérir les compétences professionnelles pour conseiller des clients
  • Et aux ambitieux qui envisagent une reconversion professionnelle et veulent mettre un premier pied dans ce métier.

Cette formation a pour objectif d’apprendre et comprendre toutes les règles fondamentales de la décoration d’intérieur, et d’être capable d’imaginer et créer des projets d’aménagement même sans savoir dessiner. Notre objectif est de vous rendre immédiatement opérationnel. Vous serez en mesure de prendre en main un projet de décoration d’intérieur, à générer des plans, des photos ou visites virtuelles en 3D de vos créations pour les visualiser avant travaux.

Suivez la formation Décorateur 100% en ligne à domicile à votre propre rythme.

Comment se reconvertir dans la décoration d’intérieur ?

Réussir sa réorientation professionnelle

Se reconvertir dans la décoration d’intérieure, c’est acquérir des compétences techniques indispensables à l’exercice de ce métier : plans, planche déco, logiciel de conception d’espace, etc…

 Le goût pour la déco et le design, c’est inné, mais le métier de décorateur-rice d’intérieur, cela s’apprend !

Il vous manque juste une formation pour changer de métier et concrétiser ce projet de changement de cap et de reconversion professionnelle dans votre carrière.

Se reconvertir dans la décoration d’intérieur avec la formation à distance idéale !

L’avantage de choisir l’enseignement à distance pour sa reconversion, c’est que vous pouvez continuer vos activités pendant la formation.

Ni déplacements, ni cours en présentiel, vous étudiez de chez vous la décoration et choisissez la durée de votre formation en fonction du temps que vous pouvez y consacrer chaque semaine.

Vous pouvez apprendre à maîtriser les techniques professionnelles de la décoration d’intérieur de manière autonome, tout étant accompagné(e) quand vous le souhaitez par vos professeurs, des professionnels de la décoration d’intérieur en activité. Ils vous guideront tout au long de votre formation, pour vous aider à concrétiser votre projet professionnel et réussir votre réorientation.

Envie de créer votre entreprise ? Suivez la formation Création d’entreprise de L’Ecole Française !

Vous pourrez alors faire le choix de créer votre entreprise ou de travailler en tant que salarié(e). Embauché(e) dans une entreprise, vous pourrez devenir décoratrice d’intérieur, assistante décoratrice, architecte d’intérieur, conseillère en décoration ou coach en décoration dans des structures spécialisées : cabinet de design intérieur, bureau de création, agence d’événementiel ou entreprise du secteur immobilier…

Quelles sont les perspectives de carrière des décorateurs d’intérieur ?

Il y a une pénurie de décorateurs d’intérieur qualifiés et le recrutement se fait souvent dans les cabinets d’architecture concurrents. Il y a plus de possibilités d’emploi pour les décorateurs d’intérieur qui ont un niveau élevé de formation et d’expertise. Certains cabinets d’architecture recrutent des décorateurs d’intérieur à échelle internationale, car ils ne réussissent pas à trouver un candidat approprié sur le marché du travail.

Le salaire est assez variable et généralement rémunéré à l’heure (environ 100 €) ou à la prestation. Un décorant touchera en moyenne un salaire de 24 000 euros annuels bruts. Par la suite, le salaire moyen d’un décorateur d’intérieur confirmé pourra atteindre les 48 000 euros annuels bruts.

La popularité du décorateur intérieur

Un décorateur d’intérieur qui s’est fait une réputation gagnera plus que les autres car il est reconnu sur le marché. Cette reconnaissance sera traduite par des recommandations de la part de ses anciens clients qui ont été satisfaits de son travail vers d’autres clients potentiels. Il sera sollicité pour de plus gros projets commerciaux et ainsi gagner de 50 000 € à 80 000 € annuels.

Le statut indépendant

Un indépendant gagnera généralement plus qu’un salarié ; 44000 € bruts environ. Il fonctionne par forfait, donc ses revenus dépendront entièrement du projet, donc plus il sera de grande envergure plus le salaire sera important.

Envie de devenir indépendant ? Suivez la formation Entrepreneur de L’Ecole Française.