Qu'est-ce que vous aimeriez apprendre ?
En 2 à 4 semaines...

Quelle entreprise créer à domicile ?

Quelle entreprise créer à domicile ? Il existe aujourd’hui de nombreuses activités qu’il est possible de développer depuis chez soi, grâce notamment au statut de la micro-entreprise (ou auto entrepreneur). Et certaines d’entre elles ont le vent en poupe !

Envie d’être indépendant tout en travaillant depuis votre domicile ? De nombreuses activités permettent de créer et développer son entreprise depuis chez soi. Dans le secteur du digital et du commerce en ligne, du bien-être et de la création artisanale, des services à la personne… Il y a de plus en plus d’activités compatibles avec la création de sa propre entreprise à domicile.

Quelle entreprise créer à domicile ?

Quelles sont les idées de création d’entreprise à domicile ?

Devenir créateur ou artiste

Le fait-maison, fait-main et les articles uniques et personnalisés ont le vent en poupe. Si vous avez un brin de créativité, ce projet est idéal pour vous.

Les possibilités sont vastes : photographie, peinture, musique, vidéo, couture, menuiserie, bijoux, prêt à porter…

Ouvrir un commerce en ligne

Si vous souhaitez commercialiser un produit, ouvrir un commerce en ligne est une bonne idée. D’un point de vue technique, ouvrir une boutique en ligne est simple et l’investissement est limité grâce aux logiciels de création de site web professionnel comme Shopify. La principale question à se poser est de savoir ce que vous allez vendre.

  • Certains vendent leur propres produits (artisanat…)
  • D’autres développent et font produire avant de vendre en ligne ou font simplement appel à des fournisseurs ou des grossistes.
  • D’autres enfin s’essaient au e-commerce, en vendant les produits en dropshipping (vendre sur son site des produits que l’on n’a pas en stock, qui seront expédiés au client directement par le fournisseur.)

Devenir agent commercial indépendant

Lorsque l’on cherche une idée d’entreprise à domicile, avoir la possibilité de pouvoir gérer son temps et être flexible sont souvent les premières raisons qui sont citées. Si en plus vous possédez une fibre commerciale et avez un bon contact humain, vous pouvez envisager de devenir agent commercial indépendant. Quel que soit le secteur, vous serez rémunéré sur la base de commissions et disposerez d’une grande flexibilité dans la gestion de votre activité. C’est de plus en plus le cas des mandataires immobiliers.

Décorateur d’intérieur

Home-staging, décoration d’intérieur, aménagement d’espaces n’ont pas de secret pour vous ? Vous pouvez envisager de créer votre entreprise de décoration d’intérieur. Le plus difficile ? Se créer un portefeuille clients.

Assistant administratif à domicile

Pour le compte d’un ou plusieurs clients (entreprises, professions libérales, artisans, associations, …), vous pourrez exécuter les missions en autonomie depuis chez vous. Le secteur est relativement porteur, de nombreuses entreprises font aujourd’hui appel aux services d’assistants et secrétaires à domicile.

Il est très simple de commencer avec un statut d’auto-entrepreneur et évoluer par la suite vers une entreprise individuelle ou une SASU .

Ouvrir une chambre d’hôte (ou un gite)

Si vous souhaitez accueillir des voyageurs dans une partie de votre maison (dans le cas de la chambre d’hôte) ou si vous décidez d’investir pour développer un gîte, il faudra dans les deux cas un goût prononcé pour le contact humain et l’accueil.

Attention cependant à ne pas sous-estimer cette idée d’entreprise à domicile :

  • Les horaires sont contraignants.
  • Gîte ou chambre d’hôte nécessitent souvent un gros investissement de départ (travaux, mise en conformité)

Devenir chef ou traiteur à domicile

Réceptions (mariage, baptême) ou occasions festives (anniversaires, soirées), il n’est pas nécessaire d’avoir un local ouvert au public pour exercer le travail de chef ou traiteur à domicile. Les investissements sont donc relativement limités et cela vous offre une grande souplesse dans votre activité.

Coach sportif ou professeur de yoga à domicile

Coach sportif, professeur de yoga ou de toute autre activité physique/sportive ont le vent en poupe. Le secteur du sport et du bien-être est un marché en croissance.

Vous exercerez la plupart du temps chez les clients (ou dans une salle de sport en tant qu’indépendant), mais il n’est pas rare de voir des studios de yoga à domicile !

Animer des ateliers à domicile (DIY, couture, cuisine…)

En créant une micro-entreprise à domicile, vous pouvez animer des ateliers divers et variés. Quelques exemples :

  • Fabrication de maquillage
  • Fabrication de lessive, savons
  • Cours de cuisine
  • Cours de jardinage
  • Création de bijoux
  • Cours de couture

Donner du soutien scolaire ou des cours à domicile

Mettez à profit vos connaissances en apportant un soutien scolaire aux enfants, adolescents ou même aux adultes. Vous parlez une langue étrangère ? Vous pouvez aussi proposer des cours de langues ou de conversation.

Le recours à des au cours particuliers est de plus en plus courant, et vous aurez même la possibilité de donner des cours en ligne, de chez vous !

Quelle entreprise créer à domicile ? Devenir rédacteur web !

Vous avez un goût pour l’écriture et une bonne culture générale ? Pourquoi ne pas proposer des services de rédaction ?

Avec l’essor d’internet, les contenus des sites web (blogs, site e-commerce, sites institutionnels) sont bien souvent rédigés par des rédacteurs professionnels.

Depuis votre domicile (ou n’importe où ailleurs !), vous pourrez trouver vos clients :

  • Soit par le biais de plateformes freelance généralistes ou spécialisées.
  • Soit par démarchage

Le statut d’auto-entrepreneur convient particulièrement à ce type d’entreprise à domicile. Cette activité peut aussi être exercée en complément d’une activité salariée (pour débuter par exemple).

Devenir dogsitter (ou catsitter)

Promenade et garde de chiens ou chats, à domicile ou en extérieur sont très en vogue, notamment dans les grandes villes. Attention à bien prendre en considération les qualifications requises et les réglementations parfois strictes dans ce domaine.

Community Manager

Avec l’ampleur que prennent les réseaux sociaux, animer un profil sur Facebook, Instagram, LinkedIn, Twitter ou autres est primordial.

Et vu le temps requis pour gérer ses comptes sur les réseaux sociaux, de plus en plus d’entreprises font appel à des Community managers indépendants pour gérer cette activité.

Esthéticienne à domicile

Afin d’exercer en tant qu’esthéticienne à domicile indépendante, vous devez justifier d’un diplôme reconnu dans ce domaine. Il faut aussi passer par un stage de préparation à l’installation (proposé par la Chambre des Métiers dont vous dépendez).

Concernant le statut juridique, il peut être judicieux de démarrer votre entreprise à domicile sous la forme d’une auto-entreprise afin de faciliter sa gestion et limiter votre investissement.

Quelle entreprise créer à domicile : les projets prometteurs et qui ont de l’avenir

Le statut de micro entreprise offre de nombreux avantages et peut être une véritable opportunité pour ceux qui veulent créer leur propre entreprise, changer de métier ou simplement gagner un complément de revenu.

Quelques idées d’activités prometteuses :

  • Consultant en e-marketing
  • Dépannage informatique à domicile
  • Chef à domicile
  • Wedding Planner
  • Business en ligne / E-commerce
  • Coach sportif personnel
  • Artisan dans le bâtiment
  • Décorateur d’intérieur

Quelle entreprise créer à domicile : Comment lancer son activité ?

Ce qu’il faut savoir pour sa création d’entreprise 

Le statut juridique

Selon votre projet, l’activité, le domaine de rattachement, vous ne dépendrez pas des mêmes organismes de référence. Souhaitez-vous exercer une activité artisanale ou commerciale ? Prestataire de services ? Franchisé ?

Si vous envisagez une petite activité professionnelle indépendante, le statut de micro-entrepreneur est souvent le plus adapté à votre projet.

En effet, choisir le statut juridique est la première étape : entreprise individuelle, EIRL, SARL et EURL, SAS et SASU… La forme juridique de l’entreprise a un impact sur plusieurs choix, parmi lesquels :

  • l’imposition des bénéfices professionnels (impôt sur le revenu ou impôt sur les sociétés),
  • l’étendue de votre responsabilité (illimitée, limité à vos apports…),
  • le fonctionnement juridique de votre entreprise (direction, rapports entre associés…),

Un business plan ou un prévisionnel simplifié

Les chambres de commerce et d’industrie ainsi que les organismes d’aide à la création d’entreprise peuvent vous y aider.

Les questions à se poser portent sur :

  • Votre chiffre d’affaires espéré ?
  • Les frais de fonctionnement à prévoir ?
  • Le montant de vos cotisations sociales ?

Les démarches à entreprendre

Après avoir ficelé l’ensemble du projet, il faut immatriculer l’entreprise pour pouvoir démarrer l’activité. Les formalités à accomplir dépendent du statut juridique.

La création d’une entreprise individuelle est relativement rapide. Les formalités sont limitées et l’entreprise est immatriculée rapidement.

Par contre, la création d’une société est un processus plus complexe : rédaction des statuts de la société, réalisation des apports en capital social, publication d’un avis de constitution, déclaration de constitution d’une personne morale…

Pour mener à bien vos démarches, vous pouvez donc vous faire accompagner par les organismes officiels, les centres de formation ou entreprendre une formation d’aide à la création d’entreprise.

Quelle entreprise créer à domicile ?

S’installer en tant qu’indépendant exige donc un minimum de méthode et d’organisation afin que l’activité puisse marcher. Une fois que votre projet sera validé, ne négligez pas ces 3 étapes :

# 1. Faire un état des lieux

Dans la phase préliminaire de préparation de votre projet, il est important de faire un état des lieux de votre façon de travailler, de vos outils de travail, d’identifier vos besoins d’organisation par rapport à votre activité.

# 2. Mettre en place une stratégie

Pour ceux qui installent leur activité indépendante à temps plein, par exemple dans le cadre d’une reconversion professionnelle, il y a une sorte de transition qui s’opère entre sa vie dans le salariat d’hier et sa vie dans le travail indépendant d’aujourd’hui.

Prenez de bonnes habitudes : comme par exemple utiliser un calendrier, planifier vos rendez-vous bien à l’avance, tout noter et organiser vos prises de notes, réaliser vos tâches une par une, ranger vos documents imprimés et passer aux documents numériques

#3. Dématérialiser au maximum

Effectuez des démarches totalement en ligne sans passer par l’impression, sans avoir à remplir des formulaires papier, ni à se déplacer à un guichet.

Cela signifie de pouvoir disposer à tout moment de tous les documents auxquels vous aurez besoin d’accéder rapidement dans vos démarches ou lors de vos rendez-vous clientèle 

Quelle entreprise créer à domicile : les différentes aides financières

Devenir micro-entrepreneur : les catégories d’aides financières

Afin d’encourager la création d’entreprise, l’Etat ainsi que certaines initiatives privées ont mis à la disposition des futurs entrepreneurs, un certain nombre d’aides.

Ces aides peuvent apporter un plus à votre plan de financement et favoriser le succès de votre projet.

Les aides à la création d’entreprise peuvent prendre les formes suivantes :

  • Aides au financement du projet
  • Allègements des charges sociales
  • Exonérations et avantages fiscaux
  • Le financement des prestations de conseil
  • Mise à disposition de locaux

1 – L’ARCE

Si vous êtes inscrit à Pôle Emploi, vous pouvez bénéficier de l’Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise (ARCE).

Si vous optez pour le versement de l’ARCE, vous toucherez 45 % du montant du reliquat de vos allocations. Cette somme sera versée en deux fois : une première partie à la date de début de votre activité et le reste, six mois après le premier versement.

Attention, pour bénéficier de cette aide, vous devez obligatoirement avoir bénéficié de l’ACRE.

Bon à savoir : alors qu’elle était ouverte à tous depuis le 1er janvier 2019, l’ACRE est à nouveau soumise à des conditions depuis le 1er janvier 2020 (être demandeur d’emploi, bénéficier de minima sociaux, avoir moins de 25 ans, etc.). Les nouveaux bénéficiaires profiteront de cette aide pendant seulement 1 an (contre 3 ans auparavant).

2 – La Prime d’Activité

Dans certaines conditions, un micro-entrepreneur peut cumuler ses revenus professionnels et la Prime d’Activité, versée par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF). Il suffit de déclarer ses ressources trimestrielles sur le site de la CAF tous les trois mois.

3- Les microcrédits et prêts solidaires

Ces solutions permettent aux micro-entrepreneurs, souvent exclus du système bancaire classique, de financer du matériel, des équipements ou des formations.

4- Aides régionales

Les conseils régionaux sont en charge du développement économique et de l’innovation de leur région. A ce titre, chaque région doit présenter un schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation (SRDE-II).

La Région est ainsi seule compétente pour définir et mettre en place les aides et les régimes d’aides générales pour la création, le développement et d’activités économiques ou des entreprises en difficulté.

Chaque région a donc une politique spécifique, elle peut mettre en place tout un panel d’aides financières pour soutenir les auto-entrepreneurs : subventions, prêts, avances remboursables, etc.

5- Financements européens

L’Union européenne, dans le cadre de sa politique de création d’entreprise a mis en place plusieurs programmes de soutien aux entreprises. Le programme “Emploi, affaires sociales et inclusion” (EaSI) promeut le micro-crédit pour les micro-entreprises.  Le but de ce programme est de soutenir les entrepreneurs et les travailleurs indépendants grâce au micro-financement.

6- Prêts d’honneur

Un autre dispositif de financement est le prêt sans intérêts ni garanties que l’auto-entrepreneur s’engage à rembourser « sur l’honneur ». A la différence d’une avance remboursable, un prêt d’honneur est octroyé à la personne et non pas à l’entreprise créée. Le montant de ces prêts varie en fonction du projet, des besoins en fonds propres et des organismes sollicités comme Initiative France et Réseau Entreprendre. 

Le prêt sera accordé après examen par un ensemble de professionnels (chefs d’entreprises, banquiers), d’experts en financements réunis au sein d’un comité d’agrément.