Qu'est-ce que vous aimeriez apprendre ?
Formations prises en charge...

Tout savoir sur le bilan de compétences

Le bilan de compétences est le dispositif phare d’une bonne reconversion professionnelle. De nombreux organismes en France comme le Pôle Emploi permettent d’y accéder pour trouver sa voie, changer de métier ou donner un nouvel élan à sa carrière. Et il est éligible au CPF. Tour d’horizon du bilan de compétences, où le passer, par quel organisme, comment le financer, quelles sont ses modalités, ce que ça apporte vraiment ? Tout savoir sur le bilan de compétences dans cet article complet !

Tout savoir sur le bilan de compétences !

À quoi sert un bilan de compétences ?

Le bilan de compétences est un droit défini par le Code du Travail. Il s’adresse à toute personne désirant engager une reconversion professionnelle.

Il consiste d’abord à valoriser les compétences acquises durant votre parcours professionnel et scolaire, vos aptitudes, vos intérêts, motivations et qualités personnelles.

Le but est ensuite de coordonner vos compétences, vos qualités et vos passions, afin de vous présenter des perspectives professionnelles plus épanouissantes. Il peut donner lieu à des résultats surprenants, révéler un potentiel et des possibilités insoupçonnés.

Concrètement, un bilan de compétences peut vous permettre de :
  • Trouver votre orientation professionnelle ;
  • Entrer sur le marché de l’emploi ou le réintégrer après une période d’inactivité ;
  • Débuter une formation ou une VAE (validation des acquis de l’expérience) ;
  • Vous maintenir dans un emploi en acquérant de nouvelles compétences ;
  • Préparer un départ à la retraite active.

Quoi qu’il en soit, un bilan de compétences est toujours enrichissant et permet de redynamiser sa carrière professionnelle.

Comment se déroule un bilan de compétences ?

Un bilan de compétences dure 24 heures, réparties sur plusieurs mois. Il se déroule comme suit :

L’entretien préliminaire

Le demandeur bénéficie d’un entretien avec un conseiller afin de faire le point sur ses attentes, définir le type de bilan qui convient, et la procédure de son déroulement. Lors de cette étape, l’état des lieux des compétences est établi au regard de l’expérience professionnelle du candidat, ainsi que ses motivations.

La phase de recherches

Sur plusieurs séances, le demandeur va ensuite devoir répondre à une série de questionnaires portant sur ses motivations, sa personnalité au travail, ses intérêts personnels et professionnels, ses qualités et défauts, etc. Le but est ici de définir son profil professionnel pour l’orienter vers le métier qui lui convient le mieux.

Le consultant est aussi invité à faire des recherches sur les métiers et/ou formations qui lui correspondent le plus.

Le bilan

Lors d’un dernier entretien, le consultant récupère la synthèse de ses tests et leur interprétation. À ce stade, une orientation est prise.

Un plan d’action opérationnel est établi afin de mener à bien la concrétisation du projet. Un dernier entretien de suivi peut être proposé 6 mois plus tard.

Qui peut demander un bilan de compétences ?

Demandeurs d’emploi ou salarié du secteur privé

Un bilan de compétences peut être demandé par une personne au chômage, un salarié ou un employeur :

  • Dans le cadre du CPF (Compte Personnel de formation) : à l’initiative de l’employeur ou par l’employé ;
  • Dans le cadre d’un plan de développement des compétences au sein d’une entreprise : demandé par l’employeur, il vise à faire évoluer les salariés en interne ;
  • Dans le cadre d’un congé de reclassement : lorsque l’employé d’une entreprise de plus de 1 000 salariés est licencié pour raisons économiques, il peut demander un bilan de compétences pour donner un nouveau tournant à sa carrière.

Les salariés du secteur public

Le principe est le même que pour les salariés du secteur privé, à la différence que les modalités font l’objet d’un décret. Ceci concerne notamment les professionnels de l’Éducation Nationale, les fonctionnaires de police, les agents de collectivités territoriales, etc.

Les personnes en recherche d’emploi

Pour un demandeur d’emploi, la demande se fait auprès d’un conseiller qui l’orientera vers un centre spécialisé.

Les personnes en situation de handicap doivent se rapprocher de leur conseiller CAP Emploi.

Les seniors

Les actifs de plus de 45 ans peuvent bénéficier d’un bilan de compétences adapté. Il peut viser à réorienter leur carrière au sein d’une entreprise ou en préparer la sortie en vue d’une retraite active. Il peut ainsi donner lieu au lancement d’une activité indépendante par exemple, en valorisant les compétences acquises au cours de leur carrière.

Les jeunes diplômés et jeunes actifs

Les jeunes bénéficient de bilans d’orientation équivalant aux bilans de compétences des salariés :

  • le bilan d’orientation jeune s’adresse à des collégiens, lycéens, étudiants ou titulaires du baccalauréat sortis du système scolaire ;
  • le bilan d’orientation étudiant s’adresse à de jeunes diplômés souhaitant changer d’orientation professionnelle.

Les cadres

Les cadres peuvent demander un bilan de compétences afin d’acquérir de nouvelles compétences et élargir leurs perspectives de carrière.

Les personnes en arrêt maladie

Une personne en arrêt de travail peut réaliser un bilan de compétences avec l’accord écrit de son médecin traitant.

Où se renseigner ?

Pour faire un bilan de compétences, vous pouvez vous rapprocher :

  • De votre employeur si vous êtes salarié ;
  • Du Pôle Emploi si vous êtes demandeur d’emploi, et du CAP Emploi si vous bénéficiez d’une reconnaissance de travailleur handicapé ;
  • De l’OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agréé) de votre branche professionnelle : l’UNIFAF par exemple, est spécialisé dans la formation des professionnels du secteur sanitaire, social et médico-social.
  • Le FAF.TT (Fond d’Assurance Formation du Travail Temporaire) peut vous renseigner si vous êtes travailleur intérimaire ; le CNFPT (Centre National de la Fonction Publique Territoriale) si vous êtes fonctionnaire.
  • Si vous êtes jeune diplômé ou jeune actif, la mission locale peut vous orienter vers un dispositif adapté.
  • Enfin, une foule d’organismes proposent des bilans de compétences en ligne, mais veillez à ce que ceux-ci aient une habilitation, comme L’Ecole Française.

Où faire un bilan de compétences ?

Lorsque le bilan de compétences est financé par l’entreprise, le centre de bilan de compétences doit être habilité.

Le projet de loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » prévoit qu’à compter de 2021, les prestataires de bilans de compétences devront être certifiés par un certificateur professionnel et indépendant, accrédité par une instance nationale ou par une autorité apportant des garanties équivalentes, pour pouvoir accéder à un financement public ou mutualisé.

Attention aux bilans gratuits en ligne

Il est possible de trouver sur internet un certain nombre de sites qui proposent de réaliser des bilans gratuits. La valeur ajoutée d’un bilan de compétences en face à face tient justement dans la rencontre avec un conseiller qui vous guide dans votre démarche. Mais un bilan en ligne peut vous apporter des premiers éléments de réponse (en ayant d’abord vérifié son sérieux) ou vous conforter dans votre envie de faire un vrai bilan de compétences !

Comment trouver un centre ou organisme de bilan de compétences près de chez vous ?

Toutefois, vous pouvez utiliser le web à bon escient pour trouver un organisme. Pour cela il existe des moteurs de recherche qui recensent entre 500 et 700 centres de bilan de compétences en France par ville, département, région.

Les moteurs de recherche suivants sont donc spécialisés dans la recherche d’organismes de bilan de compétences. Ils disposent d’annuaires en ligne des organismes et centres référencés.

1. Iciformation.fr

https://www.iciformation.fr/

https://www.iciformation.fr/bilans-de-competences.html

2. Le bilan de compétences.com

http://www.le-bilan-de-competences.com/

http://www.le-bilan-de-competences.com/centres-de-bilan-de-competences.html

3. La Fédération Française des Professionnels de l’Accompagnement et du Bilan de Compétences

http://www.ffpabc.org/nos-implantations/

4. Bilan de compétences.pro

https://www.bilandecompetences.pro/guide/trouver/

5. Ma formation

https://www.maformation.fr/droits/bilan-competences

6. Bilan de compétences.fr

https://www.bilandecompetences.fr/

https://www.bilandecompetences.fr/annuaire-des-prestataires

7. L’AFDAS

https://www.afdas.com/salaries/faire-le-point/bilan-de-competences/liste-des-prestataires-de-bilans-de-competences

Bien choisir son organisme de bilan de compétences

Une fois les premiers renseignements administratifs pris et une recherche faite sur les moteurs de recherche spécialisés pour faire un premier tri, assurez-vous ensuite que le ou les organismes retenus soient habilités, ou référencés et inscrits sur la liste de la DIRECCTE. Cela est un gage de sérieux et permet surtout le financement de votre bilan de compétences.

En plus des moteurs de recherche précités, voici plusieurs organismes officiels pour vous orienter correctement :
  • Les CIBC regroupés en fédération avec un réseau de 250 agences réparties sur tout le territoire français
  • Les cabinets experts tels que Compétences et Métiers. L’ISQ est une entité indépendante née sous l’impulsion du Ministère du Travail et de la Fédération de la Formation Professionnelle (FFP). Elle délivre des certificats de qualification aux organismes de formation (OPQF).
  • Les centres de formation de l’AFPA. L’association pour la formation professionnelle des adultes est organisée en 274 sites de formation, de validation professionnelle, et d’orientation.
  • Certains organismes de secteurs professionnels précis. Dans certaines branches d’activités, des unions ou des groupements de formation se sont organisés et proposent un bilan de compétences. C’est le cas notamment du GFC-BTP (Groupement de formation continue pour le bâtiment et les travaux publics).
  • Les Missions locales mettent des bilans de compétences en place pour aider les jeunes, diplômés ou non, et de jeunes actifs n’ayant pas ou peu d’expérience professionnelle, à s’orienter sur le marché du travail.
  • L’APEC : l’Association Pour l’Emploi des Cadres propose ce dispositif aux salariés de cette catégorie.

A L’École Française, nous sommes un organisme spécialisé dans la formation professionnelle pour adultes. Nous proposons entre autres la possibilité de réaliser un bilan de compétences en ligne éligible au financement CPF. N’hésitez pas à consulter le catalogue de formations de l’École Française.

Comment trouver un organisme sérieux de bilan de compétences ?

Pour remplir la procédure d’accréditation, un centre doit remplir un cahier des charges comprenant de nombreux critères de qualité parmi lesquels :

  • la pluridisciplinarité de l’équipe qui doit être expérimentée dans les ressources humaines et comprendre un noyau de deux permanents au moins affectés exclusivement à cette activité ;
  • un suivi précis en trois phases qui assure au moins 10 heures d’entretien en face-à-face ;
  • le respect de la déontologie proclamée dans les textes réglementaires ;
  • la distinction de l’activité bilan de compétences dans la comptabilité ;
  • la mise à disposition d’un local dédié à cette activité ;
  • la disponibilité d’une documentation d’information spécifique ;
  • la mise en place d’un suivi après chaque démarche de bilan de compétences.

Identifier le centre qui vous convient

Vous devez choisir un professionnel qui répond à vos besoins et à votre personnalité. Vous devez être rassuré sur les méthodes, les outils et les spécificités du centre et vous devez vous sentir à l’aise avec le conseiller qui vous accompagnera.

Il ne s’agit pas d’un entretien d’embauche où vous devez convaincre votre interlocuteur. Ici, la logique est totalement différente. La sincérité et la transparence sont deux points clés pour la réussite d’un bilan de compétences. Vous devrez vous confier, exprimer vos points forts comme vos points faibles.

L’objectif est de réfléchir ensemble sur votre parcours, analyser vos différentes expériences professionnelles et redéfinir de nouveaux objectifs pour l’avenir.

Une démarche personnelle

Pour être sûr de trouver l’interlocuteur fait pour vous, posez-vous les questions suivantes :

  1. Cet organisme reçoit-il un public spécifique ? (demandeurs d’emploi, salariés, ouvriers, employés, cadres…).
  2. Est-il spécialisé dans certains secteurs d’activité ? (industrie, tertiaire…).
  3. Quel est le profil des conseillers du centre? Leur formation ? (consultant en ressources humaines, psychologue,…)
Sélectionnez-en un ou deux, trois maximum. Il ne sert à rien de multiplier les contacts, vous allez vous perdre.

Prenez rendez-vous pour un entretien diagnostic gratuit. Gratuit et sans engagement, le diagnostic vous permet de préciser votre situation, vos objectifs et vos attentes, de bénéficier de la présentation des objectifs, des outils, méthodes et modalités pratiques ainsi que la possibilité de financement de votre bilan de compétences.

Le centre de bilan vous indiquera ensuite la marche à suivre et le planning possible pour suivre le bilan, dont la durée est généralement de 24 heures.

L’Ecole française vous propose de vous accompagner pour votre bilan de compétences, en face-à-face ou en ligne.

Institution labellisée OPQF, vous pouvez réaliser votre bilan de compétences en 4 semaines lors de 3 à 5 rencontres.

A la différence d’autres organismes, nous ne réalisons aucun bilan de compétence en groupe. Vous êtes seul(e) avec nos professionnels métiers. Aussi, vous pouvez en changer autant de fois que vous le souhaitez jusqu’à vous sentir parfaitement en confiance.

Tous nos bilans de compétences sont subventionnés à 100% pour tous les salariés, indépendants et demandeurs d’emploi ayant cumulé plus de 3 ans d’activité via le financement CPF. Votre reste à charge est de 0€. Les frais pédagogiques (1500€) sont pris en charge à 100%. 

Pour avoir toutes les informations, voici le lien sur notre offre complète de bilan de compétences :

Faire un bilan de compétences avec L’Ecole Française

Qui finance exactement ?

Les OPCA sont organisés par secteurs d’activités :

  • le FONGECIF : le FONds de GEstion des Congés Individuels de Formation finance le CIF dans la plupart des secteurs professionnels et se trouve dans toutes les régions de France ;
  • l’OPACIF : finance les bilans de compétences dans certaines branches professionnelles comme l’agriculture, le spectacle, ou l’économie sociale ;
  • le Pôle Emploi : pour les demandeurs d’emploi, indemnisés ou non ;
  • l’AGEFIPH : pour les demandeurs d’emploi reconnus travailleurs handicapés.

Une démarche rarement à votre charge

Ainsi, en vous renseignant comme il faut au préalable, vous pourrez trouver des moyens efficaces pour financer votre bilan de compétences, et il est rare de devoir faire cette démarche sans aucune aide financière d’un organisme, de l’employeur ou de l’administration si l’on est fonctionnaire.

Les différents financements du bilan de compétences permettent de trouver des solutions et d’avoir donc accès assez facilement à ce droit. Que vous soyez salarié, fonctionnaire, chômeur, que vous souhaitiez vous adresser aux organismes de formation ou plutôt au conseil régional, sachez que de nombreuses possibilités s’offrent à vous pour profiter de ce service utile dans toute carrière professionnelle.

A retenir : en fonction de votre situation, vous pourrez trouver des possibilités variées pour ne pas avoir à payer vous-même votre bilan de compétences.

Bon à savoir : si vous sollicitez, en tant que particulier salarié ou demandeur d’emploi, un bilan de compétences, il sera facturé environ un tiers de moins que si c’est votre employeur qui le sollicite.

Quel est le tarif d’un bilan de compétences ?

Un coût variable selon votre profil

Le prix d’un bilan de compétences est variable en fonction de différents critères :

  • Votre statut professionnel
  • Votre région
  • L’organisme sélectionné
  • Le nombre d’heures CPF (Compte Formation)
  • Le détail des prestations comprises dans le cadre de la réalisation du bilan.

Il n’existe aucune réglementation stricte. En effet, les lois en vigueur ne sont pas formelles quant à la somme demandée pour profiter de cette aide dans votre vie professionnelle.

Une fourchette de prix

Ce sont des organismes privés qui la proposent et chaque organisme peut librement fixer ses prix, lesquels s’échelonnent entre 1 200 et 3 000 euros, avec un coût moyen d’environ 2 000 euros.

Le prix est un élément important mais il ne détermine en rien la qualité de la prestation fournie.

L’organisme le plus cher n’est pas forcément le mieux adapté à vos besoins. N’hésitez pas à vous renseigner et à demander des devis.

Pour un bon rapport qualité du service/prix, optez pour un centre référencé et si possible, préférez un bilan de compétences en face-à-face à ceux proposés en ligne. Le contact humain est très important pour que votre bilan de compétences soit vraiment efficace pour la suite de votre projet professionnel.

Si vraiment vous ne pouvez pas vous déplacer pour ce suivi qui se fait sur 24 heures pendant environ un mois à trois mois, prenez au préalable le plus de renseignements possibles sur l’organisme choisi. Rendez-vous au moins à un premier entretien pour connaître la méthode de travail et échangez avec votre futur conseiller.