Qu'est-ce que vous aimeriez apprendre ?
Formations prises en charge...
comment creer sa micro entreprise

Comment créer sa micro entreprise ?

On entend souvent parler de petites ou moyennes entreprises, mais une autre demeure encore méconnue : créer sa micro entreprise. Cette forme d’entreprise a été conçue pour offrir à toute personne la possibilité d’entreprendre facilement une activité professionnelle. Pour être considérée comme micro, l’entreprise doit avoir un effectif de moins de 10 employés ainsi qu’un chiffre d’affaires n’excédant pas 2 millions d’euros.

Vous êtes un adulte en reconversion professionnelle ? Vous désirez vous lancer en affaires et ce type de statut vous interpelle ? Alors voici quelques informations pertinentes sur comment faire pour créer sa microentreprise.

Où se rendre pour commencer ?

Pôle emploi

Pôle emploi s’occupe de l’emploi en France. Son but est de proposer des missions aux demandeurs d’emploi. Il met en place des mesures pour assurer au demandeur d’emploi un retour sur le marché du travail rapide, et ce, dans les meilleures conditions possibles.

CPF

Le Compte personnel de formation (CPF) permet à toute personne, salariée ou à la recherche d’un emploi, de suivre une formation professionnelle. Le CPF a l’avantage de ne pas être lié à l’employeur. Ce qui permet à chacun de se former à son rythme sans ressentir la pression de ce dernier.

CNAM

Le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) est l’un des premiers opérateurs de formation professionnelle aux adultes dans tout l’Europe dont principalement la France. Le CNAM forme plus de 100 000 personnes par année dans les domaines des sciences de l’ingénierie, du management et des sciences sociales.

CEP

Le Conseil en évolution professionnelle (CEP) permet d’offrir une écoute, des conseils et un appui sur la situation professionnelle de tout salarié, indépendant, demandeur d’emploi ou futur entrepreneur. Ce dispositif d’accompagnement personnalisé est disponible partout en France pour aider toute personne à faire le point sur sa situation et ses ambitions professionnelles.

Somme toute, il ne s’agit que d’une courte liste des endroits à consulter avant de plonger dans la création d’une microentreprise, mais c’est un bon début. Sachez que la formation à distance est une option intéressante à envisager avant d’entreprendre une reconversion professionnelle et afin d’être mieux outillé avant de se lancer en affaires.

Quels sont les documents à fournir pour créer une microentreprise en ligne ?

Pour un autoentrepreneur libéral, seul le formulaire de déclaration avec une copie de la pièce d’identité du microentrepreneur devront être transmis.

Pour toute personne désireuse d’exercer une activité commerciale ou artisanale, des pièces complémentaires sont requises en vue d’obtenir l’immatriculation au RCS ou au RM. Il s’agit du formulaire PO CMB Microentrepreneur, d’une déclaration sur l’honneur de non condamnation et d’un justificatif de domicile.

Combien ça coûte ?

Bonne nouvelle ! L’immatriculation pour devenir microentrepreneur est rapide et en ligne. Toutefois, il faut prévoir des frais annexes si votre activité est artisanale ou si vous êtes agent commercial.

Un service d’assistance est offert par les CFE de la Chambre de métiers et de l’artisanat (CMA) et de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) pour régler ces formalités d’inscription.

Comment obtenir le numéro d’identification d’entreprise ?

Le numéro SIRET est obligatoire pour devenir autoentrepreneur. Le Système d’identification du répertoire des établissements (SIRET) est un code délivré par l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) lors de la création de votre entreprise.

Vous obtenez votre numéro SIRET au moment où vous accomplissez des formalités de création d’entreprise auprès du CFE compétent comme l’Urssaf, la Chambre de métiers et de l’artisanat ou la Chambre de commerce et d’industrie.

L’inscription au registre des commerces est-elle obligatoire ?

Le Registre du commerce et des sociétés (RCS) est une base de données répertoriant toutes les personnes physiques ou morales qui exercent une activité commerciale.

Toutefois, notez que dans certains cas, l’inscription au registre du commerce n’est pas obligatoire, comme c’est le cas des personnes qui créent leur activité commerciale sous le statut d’autoentrepreneur.