Qu'est-ce que vous aimeriez apprendre ?
Formations prises en charge...
lettre-demotivation pour formation

Lettre de Motivation pour une formation : conseils pour une candidature réussie

Exercice redouté de tout candidat, rédiger une lettre de motivation pour une formation peut constituer une véritable épreuve. Dans le cas d’une reconversion ou pour faire évoluer votre carrière, tous les organismes de formation vous demanderont cette lettre de motivation. Comment réussir cet exercice délicat et être sûr de les convaincre ?

Lettre de motivation : la pièce maîtresse de votre candidature

Élément complémentaire du CV, la lettre de motivation (aussi appelé lettre d’accompagnement) est un élément incontournable pour toute candidature à un emploi, un stage ou une formation. Visant à apporter des informations plus personnelles que les données présentes dans le CV, elle a pour but de vous démarquer de possibles concurrents qui auraient les mêmes qualifications que vous, tout en éveillant l’intérêt du recruteur pour votre candidature. Vous devez pouvoir y exprimer clairement vos motivations et la singularité de votre profil pour espérer décrocher un entretien d’embauche ou la formation de vos rêves.

La lettre de motivation est aujourd’hui ultra standardisée et on retrouve sur Internet des dizaines de modèles prêts à compléter et pour tous types de demande. Bien qu’elle ne traduise plus avec la même justesse, la motivation d’un candidat face à un autre, elle est malgré tout exigée dans de nombreux cas de demande d’emploi ou de stage. Depuis quelques années, elle est également devenue un élément incontournable des dossiers de candidatures pour des formations professionnelles (par exemple pour une formation en ligne de photographe ou de montage video, pour une formation AFPA, pour une formation en alternance, pour une formation Greta ou une formation Pôle Emploi) ou dans les cas de demande de financement de formation.

À CV équivalent, les recruteurs privilégieront toujours une candidature accompagnée d’une lettre de motivation bien écrite, plutôt qu’une candidature sans lettre de motivation. Elle est donc un élément essentiel à ne pas négliger lors de la constitution de votre dossier.

Dans le cas spécifique d’une demande de formation, la lettre de motivation peut avoir plusieurs vocations :

  • Obtenir une formation dans l’établissement souhaité
  • Faire une demande de financement de formation dans le cadre du CPF auprès de Pôle Emploi
  • Faire une demande de formation dans le cadre du CPF à votre employeur pour demander une autorisation d’absence dans le cas où le planning de la formation empiéterait sur le temps de travail.

Dans tous les cas, soyez convaincant dans l’expression de vos motivations afin de mettre toutes les chances de votre côté.

Format et exemple : comment bien rédiger votre lettre de motivation

Votre lettre doit être courte, structurée et claire. Dans l’idéal, elle ne doit pas dépasser une page au format A4 et doit être dactylographiée. Utilisez un vocabulaire positif et privilégiez le présent au conditionnel. Un « Je souhaite… », clair et motivé sera toujours plus convaincant qu’un timide « J’aimerais… ».

L’en-tête

L’en-tête de la lettre doit être composé dans le coin gauche de vos données personnelles :

  • Nom
  • Prénom
  • Adresse
  • Téléphone
  • Adresse mail

Dans le coin droit, faites apparaître les informations relatives au destinataire de la lettre (votre recruteur):

  • Nom du destinataire
  • Nom de l’établissement
  • Adresse

Veillez à préciser le lieu et la date à laquelle la lettre a été rédigée.

Enfin, n’oubliez pas de spécifier l’objet de votre lettre, par exemple :

OBJET : Candidature pour la Formation [***].

Le corps de la lettre

Votre lettre commencera toujours par un appel de lettre du type « Madame, » ou « Monsieur, » qui sera repris à la fin dans la phrase de politesse.

L’ensemble de votre lettre sera structuré en différents paragraphes, de longueurs semblables et dont chacun présentera un point essentiel de votre candidature.

Le 1er paragraphe doit vous permettre de vous présenter brièvement et rappeler pourquoi vous postulez à cette formation.

Le 2nd paragraphe, doit mettre en avant votre connaissance de l’établissement et renseigner votre projet professionnel en faisant un lien avec la formation pour laquelle vous postulez.

Le 3ème paragraphe doit permettre de valoriser vos expériences et vos compétences au vu de la formation choisie.

Enfin, le 4ème paragraphe doit témoigner de votre motivation à l’idée de l’obtention de la formation ou d’un possible entretien et doit se conclure par une phrase de politesse.

Enfin, bien que votre lettre soit dactylographiée, ajouter votre signature manuscrite à la fin peut représenter un plus pour votre candidature. En effet, certains recruteurs seront sensibles à cette touche graphique personnelle.

CPF, Pôle Emploi, centre de formation : réussir votre demande de formation professionnelle

Montrez que vous savez ce que vous voulez

Renseignez-vous bien sur la formation et le type d’établissement dans lequel vous allez postuler. Au milieu d’autres lettres de motivation reçues, la vôtre pourrait se démarquer grâce à ce type de détails qui prouvent que vous vous êtes renseigné et que vous n’avez pas simplement envoyé le copié-collé d’une lettre pré-remplie.

Si vous voulez intégrer une formation en particulier, expliquez précisément pourquoi, et en quoi votre demande est pertinente. N’hésitez pas à renseigner en quoi les spécificités du programme font écho à votre projet personnel et professionnel.

Par exemple : « La formation [***] est la seule à proposer l’option [***] que je recherche et cela représente un réel avantage pour mon projet de [***]… »

Expliquez votre projet professionnel

Pour sortir du lot, il est donc essentiel de montrer en quoi vous vous démarquez des autres. Qui êtes-vous et quel est votre projet professionnel. Plus votre projet sera construit, plus il vous saura facile de convaincre votre interlocuteur de la motivation de votre candidature. En effet, si vous justifiez votre décision d’entrer en formation par un vague « J’ai toujours aimé [***] et aujourd’hui je veux en faire mon métier. », il y a peu de chance que vous puissiez convaincre qui que ce soit de votre motivation, même si elle est réelle.

Alors n’hésitez pas à mettre en avant votre projet, d’où vous vient l’idée, jusqu’où souhaitez-vous aller et quelles sont les possibles évolutions… Exposez de manière claire vos objectifs et en quoi cette formation vous permettra de les atteindre.

Dans le cas d’une demande de financement de formation dans le cadre du CPF adressée à Pôle Emploi, n’oubliez pas de préciser dans quelle mesure, cette formation vous facilitera un retour à l’emploi par exemple ou vous apportera les compétences nécessaires à votre perfectionnement.

Mettez en avant vos expériences et vos compétences

Même dans le cadre d’une reconversion professionnelle, il est toujours bon de pouvoir témoigner d’une première expérience dans le secteur, un stage de quelques semaines, un travail de bénévolat… Tout est bon à citer, si cela montre une implication de votre part, d’en apprendre plus, de vous former et de gagner en expérience dans cette nouvelle voie.

Plutôt qu’une longue liste d’expériences (n’oubliez pas que votre CV détaille déjà tout votre parcours), n’hésitez pas à parler de ce que vous avez pu acquérir grâce à ces expériences. Parlez des compétences utiles, voire nécessaires à la future carrière que vous envisagez et faites les raisonner avec vos propres expériences et vos qualités.

Par exemple : « Mes 10 années de travail en tant que [***], m’ont permis de développer ma capacité à [***], qui me paraît être une qualité indispensable pour [***] »

Les pièges à éviter

  • Écrire des phrases de 5 lignes. Même si vous pensez démontrer un certain talent pour la rédaction, l’usage répété de virgules et de tournures complexes peut vite rendre votre candidature indéchiffrable.
  • Les généralités du style « Souriant et patient », « Vif et motivé ». Ce style de description passe-partout donne immédiatement un caractère impersonnel à votre candidature.
  • Les tournures de phrases négatives et l’usage du conditionnel. Les « Je pourrais… » , « j’aimerais… » et « ce poste correspondrait… » laisse planer un doute quant à la véracité de vos intentions.
  • Un surplus de formalisme. Bien que votre lettre doive être écrite dans un style professionnel, évitez de noyer vos propos dans un flot de formulations pompeuses.

Même si votre projet est louable et votre motivation à toute épreuve, si vous n’êtes pas capable d’exprimer vos idées clairement et sans aucune faute, il y a peu de chance que votre candidature aboutisse à quelque chose. Vous devez être capable de vous vendre et quoi de plus rédhibitoire à la lecture d’une lettre de motivation que des fautes d’orthographe, de syntaxe ou des constructions de phrases maladroites. Alors prenez le temps de bien vous relire et apportez un soin tout particulier à la rédaction.

Bonne chance !