Qu'est-ce que vous aimeriez apprendre ?
Formations prises en charge...
Formation Continue pour Adulte, Formation Obligatoire | L'École Française

Formation Continue pour Adulte en salarié ou en recherche d’emploi

Intéressé par la formation continue ? Elle est un droit pour les salariés ou les demandeurs d’emploi, et vous permet de réaliser un bilan de compétences, de faire valider vos acquis professionnels ou de suivre un complément de formation.

Qui peut en bénéficier ?

Toute personne, salariée ou non, qui a besoin d’accompagnement dans le cadre de son emploi actuel, ou dans la perspective d’un emploi futur.

Plus précisément, sont concernés par la formation continue pour adulte :

  • Les salariés d’entreprises, de collectivités ou d’administrations dans le cadre du Compte Personnel de Formation,
  • Les demandeurs d’emploi,
  • Les jeunes adultes en insertion professionnelle,
  • Les particuliers qui financent à titre individuel leur formation.

Quels sont les objectifs de la formation continue ?

La formation continue est la suite de l’instruction initiale. Cette disposition est destinée aux adultes, souvent des travailleurs entre 40 et 50 ans, en recherche d’emploi ou en reconversion professionnelle, ainsi qu’aux jeunes déjà engagés dans la vie active ou qui s’y engagent. Ces actions doivent :

  • Favoriser votre insertion ou votre réinsertion professionnelle,
  • Développer votre employabilité dans votre emploi actuel ou pour faire évoluer votre carrière,
  • Etablir un bilan de carrière ou bilan de compétences,
  • Aider à votre reconversion professionnelle, vous préparer à un autre métier,
  • Obtenir une Validation des Acquis de l’Expérience,
  • Actualiser vos connaissances / compétences,
  • Acquérir une qualification : diplôme, certification, certificat de qualification professionnelle, CQP, titre professionnel, habilitation.

Les formations sont aussi diverses et variées que chaque stagiaire est unique. Vous pourrez vous former aux nouvelles technologies d’information et de communication, aux langues étrangères, à la création d’entreprise, à l’immobilier, aux réseaux sociaux, et à bien d’autres !

Quels sont les organismes de formation ?

Les actions de formation peuvent être réalisées par les entreprises, avec l’appui de leur service interne ou « en externe » auprès de différents organismes. On répertorie en France plus de 48 000 organismes, publics ou privés.

Les organismes publics

Ils assurent 20 % de l’activité de formation. Le ministère de l’Éducation Nationale a une mission opérationnelle de formation continue pour adulte. Cette mission de service public est assurée par les Greta (groupements d’établissements tels que les collèges, les lycées professionnels et les lycées d’enseignement général et technologique), les services des universités, le CNAM, l’AFPA, ou encore les chambres de commerce ou chambres de métiers.

Les organismes privés

C’est dans ce cadre que rentre L’École Française. Depuis le 1er janvier 2019, la loi Avenir Professionnel réglemente les prestataires de formation. Pour être certifiants, les organismes privés, qui réalisent près de 80% de l’activité de formation, doivent proposer une ou plusieurs des actions suivantes :

  • Les actions de formation,
  • Les bilans de compétences,
  • Les actions permettant de faire valider les acquis de l’expérience,
  • Les actions par apprentissage.

L’École Française est partenaire de Pôle Emploi et de toutes les caisses paritaires de mutualisation des fonds de la formation professionnelle.

Quelles sont les démarches pour suivre une formation professionnelle ?

Si vous avez envie de bénéficier d’une action de formation dans le cadre de votre projet professionnel, vous devez choisir la solution qui convient selon votre statut actuel.

Si vous êtes salarié

Vous pouvez utiliser votre Compte Personnel de Formation. Celui-ci est alimenté chaque année de 24 heures pendant les 5 premières années, puis de 12 heures les 3 années suivantes. Votre compteur ne pourra excéder 150 heures.

Si vous souhaitez participer à une formation pendant votre temps de travail, vous devez demander l’autorisation à votre employeur deux à quatre mois avant le début de celle-ci selon sa durée.

En revanche, si vous souhaitez suivre une formation en dehors de votre temps de travail, vous être libre d’utiliser vos crédits à votre guise.

Toutes les formations éligibles au CPF sont listées sur le site du COPANEF, le nouveau comité national interprofessionnel pour l’emploi et la formation.

Si vous êtes non salarié

Votre première démarche pour bénéficier d’une aide (administrative et financière) est d’en parler avec votre conseiller du Pole Emploi. A travers différents programmes, le Pole Emploi peut prendre en charge une partie ou la totalité du coût de formation : aide au retour à l’emploi, action de formation préalable au recrutement, action conventionnée, préparation opérationnelle à l’emploi.

Enfin, si vous n’êtes plus salarié mais avez acquis des « euros de formation » dans le cadre du Compte Personnel de Formation, le Pole Emploi vous aidera à disposer de vos heures pour faciliter votre retour à l’emploi.

Comment se déroule la formation ?

Les formations peuvent se dérouler pendant le temps de travail ou hors temps de travail. La durée est très variable et va dépendre de l’objectif poursuivi. Selon que vous visiez un simple bilan de carrière, une remise à niveau de connaissances, un développement de compétences, une qualification professionnelle ou une réorientation complète, les actions peuvent durer un jour, plusieurs jours (consécutifs ou non), voire des semaines.

Les sessions mixent tout type de public : salariés, demandeurs d’emploi, étudiants ou individuels payants.

Les organismes développent un large éventail de propositions de formation sur mesure, selon vos objectifs et votre niveau d’instruction initiale. Ces formations à la carte sont le plus souvent déterminées après un test de positionnement et la définition d’un programme personnalisé.

Ainsi, les modalités d’intervention sont également différenciées :

  • Formation en présentiel face à un formateur,
  • Cours du soir ou en journée,
  • Formation en groupe ou individuelle,
  • Coaching individuel,
  • Formation à distance, en e-learning, avec ou sans formateur.

L’enseignement peut se faire à distance, grâce à une connexion internet, pour toutes les personnes qui le souhaitent. La formation professionnelle continue devient ainsi un droit accessible à tous, y compris à ceux qui ne peuvent pas se déplacer (pour des raisons physiques ou matérielles) ou se rendre disponible pour une formation en présentiel. Voici deux ressources sur le E-learning, avec Service Public.

Comment se faire financer votre formation ?

La formation continue repose sur deux principes : l’obligation des employeurs à participer au financement de la formation professionnelle, et le droit des salariés à se former sur leur temps de travail.

Il existe une réelle possibilité pour chacun d’accéder à un financement, selon les droits de son statut (salarié ou non).

Si vous êtes salarié, les heures consacrées à la formation pendant votre temps de travail constituent un temps de travail effectif et votre rémunération sera maintenue par votre employeur.

En revanche, si vous réalisez votre formation sur votre temps libre, votre employeur n’a pas à vous payer en sus.

Les frais d’inscription (frais pédagogiques) et les frais associés (frais de transport, repas, hébergement) peuvent être pris en charge au titre du Compte Personnel de Formation (voir ci-dessus, la liste des formations éligibles dans le cadre du CPF).

Enfin, si vous n’êtes pas salarié mais que vous exercez une profession en tant qu’agriculteur, artisan, travailleur indépendant, commerçant ou une profession libérale, vous pouvez suivre les mêmes formations grâce aux contributions que vous versez aux organismes collecteurs.

La formation professionnelle continue est un droit pour chacun d’entre vous. Son accès peut se faire selon vos envies et vos contraintes. Et, elle peut être financée ! Votre métier de demain vous attend. Et vous, qu’attendez-vous pour vous y former ?