Qu'est-ce que vous aimeriez apprendre ?
Formations prises en charge...

Où demander un conseil en évolution professionnelle ?

En pleine réflexion sur votre avenir professionnel, vous souhaitez bénéficier de conseils en évolution professionnelle. Vous pensez à une formation, une reconversion ou à une évolution au sein de votre entreprise ? Quels sont vos droits ? Qui est votre interlocuteur privilégié ? Où demander un conseil en évolution professionnelle, en ligne, à distance ou en présentiel capable de vous aider à y voir plus clair ?

Où demander un conseil en évolution professionnelle ?

L’évolution professionnelle, qu’est-ce que c’est ?

Pour l’entreprise, cela signifie l’évolution des métiers et des emplois, comme adapter les salariés aux évolutions de l’entreprise et à l’évolution des emplois, aux effets de la digitalisation, par exemple, à l’apparition de nouveaux emplois.

Pour l’actif, il s’agir de l’évolution de son projet personnel et/ou professionnel, qu’il soit en situation de travail ou à la recherche d’un emploi, pour l’actif ces deux évolutions vont de pair.

Équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle

Les actifs sont à la recherche d’une harmonie entre leur activité professionnelle, leur évolution de carrière, et leur vie personnelle et familiale. 

L’évolution du projet personnel et du projet professionnel entrent souvent en conflit. D’où l’importance de bien y réfléchir et de se faire accompagner pour prendre en considération tous les aspects possibles et les conséquences à prévoir.

Ce sont en effet des points à prendre en compte par les demandeurs mais également par les conseillers en évolution professionnelle qui vont les accompagner.

L’Ecole Française est à votre écoute et vous propose des formations en ligne ou en cours du soir selon vos disponibilités !

Vouloir évoluer professionnellement

Il est important de bien prendre en main sa carrière pour accéder à de nouvelles responsabilités et progresser professionnellement, changer d’orientation, se reconvertir ou s’insérer dans une nouvelle entreprise.

L’évolution professionnelle peut aussi être simplement une progression dans votre entreprise actuelle. Cela peut passer par un changement de poste, ou par une prise de responsabilités et une promotion.

Dans tous les cas, pour réfléchir à votre projet professionnel et son évolution, vous devrez d’abord déterminer vos performances, vos compétences, ainsi que vos motivations et vos envies.

C’est quoi évoluer ?

En effet, se fixer des objectifs, c’est bien, mais sans savoir où vous souhaitez aller, c’est vain. Il faut donc se poser les bonnes questions :

 « Est-ce que je souhaite en priorité évoluer de façon verticale ? » C’est-à-dire monter en hiérarchie, piloter une équipe plus importante, investir des fonctions managériales ou de direction.

« Est-ce que je souhaite en priorité évoluer de façon horizontale ou transversale ? » Il s’agit ici d’élargir mon employabilité en développant de nouvelles compétences ou en consolidant une expertise pour être plus « concurrentiel » sur le marché du travail.

On peut en effet distinguer deux évolutions :

  1. liée au métier : en raison de l’intérêt que l’individu porte à son métier sans qu’il y ait forcément à la clé une évolution de carrière ;
  2. liée au statut : l’actif privilégie sa « carrière » au détriment parfois de l’intérêt professionnel d’un poste.

3 conseils en évolution professionnelle à mettre en pratique

1) Le bilan de compétences

Faire un bilan professionnel permet de savoir s’il faut continuer dans sa direction ou changer de vie professionnelle. Le bilan professionnel passe par un bilan de compétences dans la perspective d’une évolution de carrière. Il se base sur les connaissances et la personnalité de l’individu.

Faites votre bilan de compétences avec L’Ecole Française !

Le bilan de compétences permet aux salariés de faire le point, avec un organisme extérieur à l’entreprise, sur leurs capacités, leurs aptitudes et motivations, afin de définir un projet professionnel ou un projet de formation. Il peut être réalisé, à l’initiative du salarié, via un congé par le compte personnel de formation, ou être mis en œuvre, avec son accord, dans le cadre du plan de formation.

2) Le CEP : Conseil en Evolution Professionnelle

Depuis 2015, il existe un outil d’accompagnement personnalisé pour les personnes souhaitant faire le point de leur parcours professionnel en vue d’élaborer un plan de carrière. Il s’agit du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP). C’est un dispositif d’accompagnement professionnel pour la mise en œuvre de vos projets professionnels (reconversion, promotion, formations). Il vous permet de faire votre bilan professionnel avant d’engager soit une démarche d’évolution de carrière ou de changer de vie professionnelle.

3) Un accompagnement personnalisé

Il s’agit non seulement d’accompagnement, mais aussi de conseils et d’informations personnalisées en fonction du besoin de chaque personne. Les objectifs à atteindre en recourant à un conseiller en évolution de carrière sont :

être informé sur votre environnement professionnel (les possibilités de promotion, les possibilités de reconversion, les possibilités de formation) ;

mieux vous connaitre sur le plan professionnel (identifier vos compétences et celles que vous devez acquérir, valoriser vos compétences) ;

identifier les emplois correspondant à vos compétences ;

être informé sur les dispositifs que vous devez mobiliser pour votre projet d’évolution professionnelle.

L’outil pour votre projet : Le CEP ou Conseil en Evolution Professionnelle

Créé en 2015, le conseil en évolution professionnelle permet de disposer d’un temps d’écoute et d’appui sur sa situation professionnelle. Avec la loi du 5 septembre 2018, c’est maintenant un vrai levier pour choisir son nouvel avenir professionnel.  

Retrouvez l’ensemble des informations le concernant depuis le site www.mon-cep.org.

Le conseil en évolution professionnelle (CEP) est un dispositif d’accompagnement gratuit et personnalisé proposé à toute personne souhaitant faire le point sur sa situation professionnelle. Il permet, s’il y a lieu, établir un projet d’évolution professionnelle (reconversion, reprise ou création d’activité…). Il est assuré par des conseillers d’organismes habilités.

Comment bénéficier d’un CEP ?

Le conseil en évolution professionnelle est accessible à l’ensemble des actifs, quels que soient leur statut, leur situation et leur âge, de l’entrée dans la vie active jusqu’à la retraite.

Toute personne peut bénéficier d’un CEP tout au long de sa vie professionnelle.

Gratuit, il est accessible à tout actif, quel que soit son statut : salarié à temps complet ou partiel, apprenti, stagiaire rémunéré, bénévole de structure associative ou demandeur d’emploi.

Le salarié est informé par son employeur de la possibilité de recourir au CEP, notamment à l’occasion de son entretien professionnel. L’articulation du CEP et de l’entretien professionnel permet de mieux identifier les compétences, transférables ou non, ainsi que celles requises pour un poste ou une fonction.

Le conseil en évolution professionnelle est indispensable pour des salariés démissionnaires souhaitant créer ou reprendre une activité et bénéficier d’une prise en charge par Pôle Emploi.

Consultez le site officiel du gouvernement dédié au sujet.

Attention, le conseil en évolution professionnelle n’est pas ouvert aux inactifs : élèves, étudiant et retraités. Toutefois, lorsque l’étudiant ou le retraité occupe un emploi, celui-ci peut recourir au CEP.

Un dispositif pour tous les actifs

Qui est concerné ?

  • Salarié du secteur privé
  • Agent du secteur public
  • Travailleur indépendant
  • Personne en recherche d’emploi
  • Artisan
  • Profession libérale
  • Auto-entrepreneur
  • Jeune sorti du système scolaire sans qualification, ni diplôme

La démarche CÉP est à l’initiative de la personne active. Le point de départ est sa demande. Un conseil en évolution professionnelle ne peut en aucun cas être imposé et être un pré-requis à toute autre démarche, notamment à la mobilisation du compte personnel de formation.

Aussi, le rôle du conseiller consiste notamment à informer la personne active, en amont de sa démarche, sur la plus-value du CÉP, son implication dans la démarche et sur ce qu’elle est en droit d’en attendre en termes d’accompagnement et de suivi.

La démarche CÉP repose sur un conseil, un accompagnement et un suivi personnalisés.

Comment se déroule l’accompagnement CEP ? 

Ce conseil en évolution professionnelle peut être sollicité :

  • en anticipation d’une mobilité professionnelle 
  • en période de transition professionnelle
  • dans le cadre d’une création ou d’une reprise d’entreprise

Le rôle du conseiller en évolution professionnelle

Un conseiller en évolution professionnelle est la personne référente pour le bénéficiaire, garante de la cohérence de son parcours dans l’élaboration et la concrétisation de son projet.

A ce titre, le conseiller :

  • établit avec la personne un état des lieux de ses atouts, de ses motivations et de ses capacités d’adaptation ;
  •  conseille la personne dans sa démarche pour élaborer ou conforter son projet professionnel ;
  •  explicite les objectifs poursuivis, identifie et ajuste avec la personne la stratégie envisagée ;
  •  aide la personne active à capitaliser sur l’expérience de la conduite de projet ;
  • mobilise toute mesure ou partenaire afin de prévenir et de réguler les éventuelles difficultés de mise en œuvre de la stratégie concertée pour atteindre les objectifs.

De plus, la personne active qui a sollicité un conseil en évolution professionnelle n’est pas laissée seule face à la complexité administrative et financière de son projet. Cette complexité est prise en charge par son conseiller-référent de parcours.

Les prestations concrètes du CEP

  • un entretien individuel pour analyser sa situation professionnelle,
  • un conseil visant à définir son projet professionnel,
  • et un accompagnement dans la mise en œuvre de ce projet.

À l’issue de l’entretien, un document de synthèse est remis au bénéficiaire récapitulant son projet d’évolution professionnelle. Ce document présente la stratégie envisagée pour sa mise en œuvre (par exemple, une formation éligible au compte personnel de formation – CPF).

Les organismes habilités

Selon votre situation, vous devez vous adresser à l’un des organismes CEP habilités :

  • Pôle emploi
  • Association pour l’emploi des cadres (Apec)
  • Mission locale
  • CAP emploi (pour les personnes en situation de handicap).

Coût du CEP

La prestation du CEP (entretien, conseil et accompagnement) est gratuite.

Le cas de Pôle Emploi

Grâce au CEP, si vous êtes inscrit à Pôle emploi, avec l’aide de votre conseiller référent vous pouvez définir vos objectifs et mettre en œuvre les actions nécessaires pour les atteindre. Il permet de définir votre projet professionnel :

  • d’identifier vos forces, vos compétences et vos axes de travail. 
  • travailler votre projet et le confronter aux réalités du marché du travail.
  • construire votre plan d’action incluant les démarches à mettre en œuvre, que votre projet professionnel nécessite ou non.
  • développer vos compétences ou votre qualification par la formation.
  • développer votre connaissance des techniques de recherche d’emploi, qu’il s’agisse de cibler les entreprises, améliorer votre CV, ou vous de vous entraîner pour les entretiens d’embauche.

Si un besoin de formation est identifié, le conseiller référent vous accompagnera afin d’élaborer un plan de financement (financeurs possibles : OPCO, Conseils régionaux, etc.), vérifier les critères d’éligibilité et les conditions de recevabilité financière, contacter les financeurs et constituer votre demande de prise en charge.

A noter : à la fin, un document de synthèse vous est remis : il récapitule vos objectifs, votre projet professionnel et le déroulé de sa mise en œuvre. Attention à bien conserver ce document.