Quel salaire pour une auxiliaire de puériculture ?

Table des matières

Une auxiliaire de puériculture est une professionnelle de santé spécialisée dans la prise en charge des enfants, de la naissance jusqu’à l’adolescence. Elle travaille principalement dans les structures d’accueil des jeunes enfants comme les crèches, les maternités, les services pédiatriques des hôpitaux, ou encore en protection maternelle et infantile (PMI).

Le salaire d’une auxiliaire de puériculture selon la structure médicale

Le salaire d’une auxiliaire de puériculture en crèche

L’auxiliaire de puériculture en crèche doit rassurer l’enfant qui s’apprête à se séparer de ses parents. Il/elle doit lier une relation de confiance avec les parents qui confient leur enfant. Il/elle doit s’enquérir des dernières nouvelles de l’enfant (comment a-t-il passé la nuit, est-il souffrant, etc.). Le salaire moyen après l’obtention du concours est compris entre 1600€ et 1800€ bruts. Les avantages du métier sont le contact privilégié avec les enfants, le travail en équipe et l’épanouissement de l’enfant.

Le salaire d’une auxiliaire de puériculture en PMI

L’auxiliaire de puériculture en PMI assure les soins courants aux nourrissons et enfants en bas âge. Il peut exercer en maternité, en PMI ou en crèche. Le salaire de l’auxiliaire de puériculture est environ de 1500€ à 2500€ bruts. Les avantages de ce métier d’auxiliaire de puériculture sont le contact avec les enfants et les parents, le travail en équipe et le sentiment d’être utile aux autres.

Le salaire d’une auxiliaire de puériculture en hôpital

L‘auxiliaire de puériculture en pédiatrie hospitalière accueille les nouveau-nés et leurs familles, effectue les premiers soins, et supervise l’alimentation des nourrissons, avec un salaire de 1500€ à 2000€ brut mensuel. Ce métier apporte une grande satisfaction personnelle, offre de multiples opportunités de carrière, des relations enrichissantes, des chances d’avancement professionnel et une sécurité d’emploi notable.

Le salaire d’une auxiliaire de puériculture en maternité privée

L’auxiliaire de puériculture en maternité privée accueille les familles, assiste l’équipe médicale, veille à l’hygiène et au confort des enfants, et informe les familles sur les soins après l’hospitalisation. Elle bénéficie d’un salaire de 1500€ à 2000€ brut mensuel, avec des avantages tels qu’une rémunération compétitive, des installations modernes, un environnement de travail de qualité, des soins personnalisés pour les patients, et d’excellentes possibilités de développement professionnel.

Source : Travaillerdanslapetiteenfance.com

Les missions d’une auxiliaire de puériculture

Devenir auxiliaire de puériculture exige de suivre une formation spécialisée qui prépare aux divers aspects du soin et de l’éducation des jeunes enfants. En France, plusieurs parcours de formation peuvent mener à ce métier, en fonction du type d’emploi et de l’endroit où l’on souhaite travailler (crèches, écoles maternelles, garderies, etc.).

  • Soins quotidiens : Assurer les soins de base des nourrissons et des jeunes enfants, incluant l’alimentation, le changement de couches, et les soins d’hygiène.
  • Surveillance du développement : Observer le développement physique et psychomoteur des enfants pour détecter d’éventuels retards ou problèmes, en collaboration avec des pédiatres et autres spécialistes de la santé.
  • Éveil et éducation : Mettre en place des activités éducatives et ludiques adaptées à l’âge des enfants pour stimuler leur développement cognitif, moteur et social.
  • Soutien à la parentalité : Accompagner les parents dans le soin de leur enfant, offrant des conseils et du soutien sur divers aspects de la puériculture et de l’éducation précoce.
  • Communication et travail d’équipe : Collaborer étroitement avec les autres professionnels de la santé et de l’éducation (éducateurs de jeunes enfants, infirmières, médecins, psychologues) pour assurer une prise en charge globale et cohérente de chaque enfant.
  • Gestion de l’hygiène et de la sécurité : Maintenir un environnement propre et sûr pour les enfants, en respectant les normes de sécurité et d’hygiène strictes.

Formations pour devenir assistante petite enfance

  • DEAP (Diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture)
  • CAP Accompagnant Éducatif Petite Enfance (CAP AEPE) 
  • Bac Pro Accompagnement, soins et services à la personne (ASSP) 
  • DEJEPS spécialité « Animation sociale » (Diplôme d’État de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport) 
  • DEAES (Diplôme d’État d’Accompagnant Éducatif et Social)

Notre formation CAP Petite Enfance

Notre formation CAP Petite Enfance se distingue par une approche complète et pratique, conçue pour préparer les participants à tous les aspects du métier. En plus de fournir les bases théoriques indispensables, notre programme met un accent particulier sur les mises en situation réelles et les stages en milieu professionnel. Cela permet non seulement d’acquérir les connaissances nécessaires, mais aussi de développer une expérience pratique, augmentant ainsi l’employabilité des diplômés.

Orlane
Orlane est une véritable passionnée par le monde du travail et il lui tient à cœur que chacun puisse y trouver sa place ! Ses articles concrets et efficaces vous permettent de plonger dans le monde professionnel et d’en comprendre toutes les subtilités.

Retrouvez moi sur LinkedIn

Découvrez nos formations en

Découvrez nos formations en lien avec la thématique qui vous intéresse !
4.8/5
9,7/10 | 2220 avis

Les articles qui pourraient vous intéresser