Qu'est-ce que vous aimeriez apprendre ?
En 2 à 4 semaines...

Comment mesurer le nombre de visites d’un site internet ?

Comment mesurer le nombre de visites d’un site internet ? Pour chaque site internet, il existe les coulisses, l’envers du décor qui permet de savoir si le site est performant, attractif et rentable. Et cela passe forcément par son audience. Pour la mesurer, il existe de plus en plus d’outils statistiques pour analyser son positionnement sur le web, son référencement mais aussi la place de ses concurrents. Petit tour d’horizon.

De plus en plus d’outils permettent de mesurer le nombre de visites d’un site internet, d’analyser des données statistiques pour tout savoir sur son audience. Qui sont les visiteurs, quel est leur profil, quelle page est la plus vue, quel mot-clé est le mieux référencé ? Si Google Analytics est le plus connu, d’autres outils d’analyse performants et spécialisés, comme SEMRush par exemple, ne sont pas en reste. Vous pourrez tout savoir sur votre site mais aussi récolter des informations précieuses sur les sites concurrents. Et ainsi adapter votre stratégie.

Comment mesurer le nombre de visites d’un site internet ?

Quels sont les outils ?

Avant, chaque site web avait un compteur visible. Aujourd’hui, le compteur, ou plutôt les compteurs, tournent en arrière-plan. Chaque clic, chaque action des internautes qui visitent votre site sont enregistrés et analysés. Avec, au final, une montagne d’informations qui vous permettent d’améliorer nettement votre site internet.

Comment mesurer le nombre de visites de mon site internet ?

Google Analytics est le compteur le plus intéressant pour les petites entreprises et les indépendants. 

Qu’est-ce que Google Analytics ?

Google Analytics est l’outil le plus connu pour mesurer le trafic sur votre site web. Ce service proposé par le plus grand moteur de recherche au monde collecte les statistiques de votre site et vous en donne un aperçu clair et détaillé. En tant qu’administrateur du site, cela vous permet d’avoir une image précise de la popularité et des prestations.

Le tableau de bord vous informe sur le nombre : 

  • De visiteurs
  • Total de pages consultées ou « pages vues »
  • Moyen de visiteurs qui quittent votre site web après avoir consulté une page, ou « taux de rejet »

Qu’est-ce qui fait la popularité d’un site web, et comment la connaître ?

En référencement naturel, la popularité d’un site web se mesure grâce à divers outils comme le Page rank, l’AlexaRank, le Page Authority, le Domain Authority, etc.

La popularité comprend :
  • Le nombre de backlinks du site (c’est à dire de liens entrants)
  • La qualité de ces liens
  • L’audience du site internet

La popularité d’un site web au sens webmarketing / référencement ne traduit pas son succès d’audience et ne se mesure pas à son nombre de visiteurs.

Elle est mesurée par le nombre de liens présents sur d’autres sites et pointant vers le site concerné. Elle est prise en compte par la plupart des moteurs pour établir le score de pertinence d’une page.

La prise en compte de la popularité par les moteurs se fait dans une approche de plus en plus qualitative, c’est à dire que les moteurs, et notamment Google, vont surtout attribuer une valeur aux liens présents sur des « sites de confiance ».

Comment mesurer le trafic d’un site WordPress par exemple ?

Les deux unités principales de mesure du trafic sont les vues et les visiteurs uniques.

  • Une vue est comptabilisée lorsqu’un visiteur charge ou recharge une page
  • Un visiteur est comptabilisé lorsque nous voyons un utilisateur ou un navigateur pour la première fois au cours d’une période donnée (jour, semaine, mois)

De nombreux plugins et services fournissent des statistiques, mais il est facile d’être dépassé face à la quantité de données. Les stats WordPress.com sont les indicateurs les plus populaires et faciles à comprendre. Vous pouvez les utiliser en même temps que d’autres plugins et services d’analyse.

Les statistiques sont activées automatiquement quand vous connectez Jetpack à WordPress.com. Vous pouvez consulter vos statistiques de plusieurs façons avec le plugin Jetpack. Dans votre tableau de bord, activez le widget Stats du site pour votre page d’accueil afin d’obtenir une vue d’ensemble.

Les outils pour analyser les statistiques d’un site web

Google Analytics n’est évidemment pas le seul outil permettant l’analyse des statistiques d’un site web. Voici un échantillon des principaux outils concurrents ou complémentaires.

SIMILARWEB

Cet outil propose :

  • Le classement mondial, national et par catégorie du site
  • Le nombre de visites, de pages vues par visite, la durée moyenne de visite
  • La provenance du trafic par pays, les sources du trafic
  • Les mots-clés générateurs de trafic (gratuits et payants)
  • Le détail du trafic généré grâce aux réseaux sociaux
  • Les centres d’intérêt de vos visiteurs et les autres sites qu’ils visitent

ALEXA

Alexa propose un service similaire pour analyser les sites web. Il est probablement le site d’analyse le plus ancien et le plus réputé. Là encore, il suffit de saisir l’adresse web que vous souhaitez étudier dans les champs de saisie. Vous pouvez aussi repérer les sites concurrents les plus similaires au vôtre, en termes d’audience et de mots-clés.

SEMRUSH

Plus professionnel et plus complet, SEMrush est la référence pour nombre de webmanagers soucieux d’étudier de près le trafic de leur site web. Les fonctionnalités de SEMrush en font un outil qui va au-delà de l’analyse ; il est un véritable instrument de pilotage.

On notera en particulier :
  • Ses cartes de positionnement de la concurrence
  • Son suivi et pilotage du SEO (référencement naturel)
  • Son comparatif des mots-clés (organiques et payants) et prix du CPC (coût par clic)

Autre gros point fort : SEMrush liste les mots-clés sur lesquels un site remonte en SEO et donne une estimation du trafic rapporté par ce mot-clé (ex : 4% du trafic total du site).

Plus étonnant encore, SEMrush indique le « traffic cost » généré par le SEO. C’est-à-dire le prix qu’aurait coûté ce trafic naturel si vous aviez dû l’acquérir via une campagne de référencement payant (Adwords).

AWSTAT

Il fonctionne à partir d’un fichier log d’un serveur Apache, et retranscrit les informations contenues dans celui-ci dans une page HTML.

Il s’agit d’un outil très utilisé et même fourni par défaut par certains hébergeurs comme OVH par exemple.

BBClone

Il s’agit d’un outil d’analyses d’audiences écrit en PHP, il ne lit pas les fichiers log mais il comptabilise les données par le biais d’un bout de code PHP ajouté aux pages de votre site internet. Il résume sur une page un grand nombre les statistiques parmi les plus importantes.

Piwik

Piwik est une référence dans le domaine des outils d’analyses d’audiences web gratuits, il permet de collecter vos données, il est très complet et possède une forte communauté qui participe à son développement. Vous pouvez visionner vos données au travers de rapports et graphiques par le biais d’un tableau de bord facilement personnalisable.

A noter, il est hybride, car vous pouvez insérer une balise Javascript sur vos pages pour collecter les données ou importer vos fichiers log.

W3Perl

Il permet d’analyser des fichiers log de serveur web, serveur FTP, SQUID et CUPS. Il générera des rapports sous différentes formes comme HTML ou PDF.

Un grand nombre de statistiques sont disponibles parmi les différents onglets, comme par exemple, la visualisation des documents de votre site internet, les horaires, les erreurs…

Google Trends

Comparer en pourcentage plutôt qu’en valeur, voilà ce que propose Google Trends. Ici, pas de chiffres précis mais des rapports entre recherches et un aperçu sur plusieurs années en fonction des saisons.

Google Display Planner (anciennement Ad Planner)

Il permet d’obtenir des informations intéressantes sur le trafic d’un site à condition que son propriétaire ait accepté d’ouvrir ses statistiques au public. À noter qu’il est possible de rechercher par thème au lieu de rechercher par domaine.

Quels sont les indicateurs de performance d’un site web pour son trafic ?

Les indicateurs de performance, également appelés KPI en anglais, permettent de mesurer la performance de vos campagnes marketing. Un indicateur de performance est une donnée, qualitative ou quantitative, qui permet de jauger l’atteinte d’un objectif.

Les indicateurs incontournables pour mesurer le nombre de visites d’un site internet

Nombre de visiteurs uniques pour mesurer la popularité

C’est le nombre d’internautes qui visitent une ou plusieurs pages web. À ne pas confondre avec des visites ! Si un même internaute visite 10 fois un site web sur une période, les données d’audience comptabilisent 10 visites et 1 visiteur unique sur la période.

Durée de visite pour vérifier l’attrait du site

C’est le temps moyen que les visiteurs passent sur un site. À ne pas confondre avec le temps passé par page.

Pages les plus visitées pour connaître les pages les plus efficaces

On peut exploiter les pages qui attirent les internautes et les inciter à faire une action (comme un achat, un appel ou une inscription).

Mots-clés tapés dans les moteurs de recherche pour arriver sur le site

Si vous connaissez les mots-clés que les internautes saisissent avant d’arriver sur votre site, vous pourrez adapter vos textes et y ajouter des expressions ou mots générateurs de trafic.

Le taux de rebond

C’est le pourcentage des visiteurs qui voient une seule page du site et le quittent tout de suite. Plus le taux de rebond est faible, mieux c’est.

Pour le calculer = (visiteurs n’ayant visité qu’une seule page / nombre total de visiteurs) x 100. 

Le taux de transformation aussi appelé « taux de conversion »

C’est le pourcentage de visiteurs qui ont réalisé une action (achat, inscription, demande de devis, etc.). On parle souvent de « réalisation de l’objectif » pour désigner le fait d’accomplir une action.

Pour le calculer = (nombre de réalisations de l’objectif / nombre de visiteurs uniques) x 100. 

Comment connaître le nombre de visites d’un site internet concurrent ?

Voici les 10 éléments à prendre en compte pour mesurer l’audience d’un site concurrent

1 – La population de son flux RSS

2 – Le niveau de son Page Rank

3 – Son empreinte dans les réseaux sociaux

4 – Ses classements en tout genre

5 – Son empreinte dans les services de bookmark

6 – Son empreinte dans les moteurs de recherche

7 – Son nombre instantané de visiteurs et leur répartition géographique

8 – Son nombre de commentaires

9 – Les renseignements signalétiques de ses visiteurs

10 – Le tableau de bord de son outil webanalytique

L’outil SimilarWeb

Il vous suffit de renseigner le site internet recherché dans la barre de recherche. Vous obtiendrez ainsi de nombreuses informations sur ce dernier. En descendant, vous trouverez la partie qui vous intéresse, elle se nomme « Traffic Overview ».

Dedans, vous trouverez notamment :

  • L’évolution du nombre de visiteurs sur plusieurs mois
  • Le nombre de visiteurs le dernier mois (Total Visits)
  • La durée moyenne d’une visite (Avg. Visit Duration)
  • Le nombre de page visitées par visite (Pages per Visit)
  • Le taux de rebond (Bounce Rate)

Mais vous pouvez également observer d’autres indicateurs, par exemple d’où proviennent les visiteurs géographiquement, le classement mondial, dans le pays ou sa catégorie…

Vous pouvez obtenir d’autres informations par le biais d’autres outils et applications comme :

Alexa Rank

C’est une référence dans le domaine. Voir ci-dessus.

L’extension SEOQuake

Elle vous donnera de nombreuses informations SEO sur une page et un site internet en général.

L’outil Yooda Insight

Dans le cadre d’un concurrent, vous pouvez l’utiliser pour découvrir les mots-clés sur lesquels ce dernier est positionné. Vous pourrez ainsi adapter votre contenu.

Comment estimer le volume de trafic d’un site internet ?

Pour déterminer le volume de trafic organique, il faut faire une liste de mots-clés cibles.

Afin de rassembler cette liste de mots-clés, une étape de recherche de mots-clés est nécessaire. Il existe de nombreuses ressources disponibles en ligne pour la recherche par mots-clés, par exemple Ubbersuggest ou même Google.

Ensuite il faut obtenir le volume de recherche pour chaque mot-clé de la liste.

Il existe de nombreux outils SEO disponibles pour obtenir ces données., comme Ubbersuggest, SeoPowerSuite ou Google Keyword Planner.

Aucune source de volume de mots-clés, y compris Google, ne sera totalement exacte, et ils donneront généralement une moyenne mensuelle ne tenant pas compte des fluctuations saisonnières.

Pour chaque mot-clé, il faut estimer le rang le plus élevé probable.

Afin de déterminer où il est possible de ranker pour cette liste de mots-clés, il faut voir qui est actuellement classé pour chaque mot-clé. De nombreux outils de suivi de classement fourniront ces données, ainsi que des outils d’analyse de recherche tels que Ahrefs et SEMrush. Prenez les 20 premières URL de classement pour chaque mot-clé.

Pour chaque position, calculez la quantité de trafic à obtenir chaque mois.

Maintenant, avec le rang le plus élevé possible et le volume de recherche mensuel obtenus, il ne reste plus qu’à les combiner pour obtenir le trafic mensuel maximum.

En multipliant le volume de recherche mensuel par l’estimation du taux de clics pour la position de classement la plus élevée possible, cela donne les prévisions de trafic pour chaque mot-clé.

Additionnez le tout, et voilà le trafic total auquel vous pouvez vous attendre pour votre site.

*/