Certification : Entrepreneur(e) de TPE

Cette certification n’est pas enregistrée au RNCP.

L’objectif de la certification est que les candidats soient en mesure de créer ou reprendre une micro-entreprise ou petite entreprise et d’en assurer la gestion et le développement opérationnel. Il s’agit d’être capable d’assurer les fonctions administratives et managériales d’une micro ou petite entreprise.

L’enseignement se base sur des situations concrètes et de mise en situation.

Organisme Certificateur

L’Ecole Française SARL,
5 Avenue des Chasseurs,
75017 Paris.
SIRET : 510 097 231 00052
Organisme de formation déclaré auprès du préfet de Paris et d’Ile de France sous le numéro 75 47839 75.

Base légale

Cette certification n’est pas enregistrée au RNCP.

Pré-requis

Le titre  Entrepreneur(e) de TPE est accessible par la VAE (procédure décrite ci-après) ou une formation auprès de candidats présentant soit :

  • Un niveau minimum requis : 2 années après le BAC.
  • Une expérience professionnelle dans un métier

Le/la candidat(e) doit posséder un niveau de langue française équivalent au niveau B2 du référentiel CECRL.

Métiers et fonctions visées

L’entrepreneur(e) de TPE décide de la stratégie d’une entreprise et de ce qu’elle vend et produit. Son objectif est que l’entreprise produise des résultats et soit viable. Il/elle négocie et résout les différends avec ses clients et fournisseurs, les banquiers, les syndicats ouvriers et patronaux ou l’Etat. Il/elle peut manager des salariés.

Le métier d’entrepreneur(e) de TPE est également désigné par les appellations suivantes :

  • responsable/directeur /directrice/chef d’agence
  • responsable/directeur directrice /chef de centre
  • responsable/directeur directrice /chef d’unité
  • responsable/directeur directrice /chef de site
  • manageur de proximité, directeur / directrice d’association

Les fonctions visées :

  • Chef(fe) d’entreprise
  • Dirigeant(e)
  • Gérant(e)
  • Responsable d’unité
  • Responsable d’agence
  • Directeur(rice) adjoint
  • Entrepreneur(se)
  • Gestionnaire d’entreprise

Activités professionnelles

L’entrepreneur(e) de TPE est en mesure de collaborer avec les différents services et collaborateurs de son entreprise et l’environnement extérieur. Il/elle est également le manageur d’hommes et de femmes qui doit mener son équipe vers un but commun.

Les activités de l’entrepreneur(e) de TPE englobent tous les aspects de la vie d’une petite entreprise de moins de 20 salariés (micro-entreprise, SNC, SAS/SASU, SARL/EURL, entreprise individuelle, SELARL, SCP).

En ce sens, l’une de ses premières activités professionnelles est de concevoir son projet de création ou de reprise d’entreprise. En effet, étant à l’origine un professionnel spécialiste dans un métier ou un domaine d’expertise précis et cela dans plusieurs secteurs d’activités comme le bâtiment, la restauration, le commerce de bouche, l’automobile… il arrive à un moment se son parcours à souhaiter s’installer à son compte et développer sa propre activité.

Ce nouveau projet le conduit donc à un nouveau métier qu’est celui d’entrepreneur et pour construire cette orientation, il a besoin d’acquérir les compétences en termes d’analyse de marché, de définition de son offre, d’analyse de concurrence, d’analyse de positionnement produit, prix, valeur et de recherche de ressources que celles-ci soient matérielles, humaines, financières.

Toutes ces ressources et charges doivent être pour ce professionnel représentées et défendues à travers un business plan qui sera son tremplin à tous ces futurs tableaux de bords qui l’accompagnera dans sa gestion financière de l’activité.

L’activité repose aussi dans une anticipation et une gestion des risques avec une compréhension des responsabilités juridiques qui vont lui incomber.

Il/elle est en charge de la gestion financière et budgétaire de l’entreprise. Il/elle connait les techniques de comptabilité et d’analyse financière, et gère les questions juridiques liées à l’entreprise.

L’entrepreneur(e) de TPE conduit la stratégie et les orientations de la société. Il/elle détermine et met en place le plan de développement commercial des produits/services vendus par la société, ainsi que les stratégies marketing et de communication interne et externe.

Il doit également intégrer les modes de communication digitale et l’ensemble des pratiques en termes de réseaux d’influence pouvant développer ses activités.

Dans son activité commerciale, il doit pouvoir gérer la relation client autant dans les phases avant- vente, de négociation commerciale, que dans les phases d’exécution des commandes que dans celles du suivi pour obtenir de la fidélisation.

Les activités professionnelles sont également managériales. Lorsque l’entrepreneur(e) de TPE dirige un ou plusieurs salariés, il a en charge la gestion des ressources humaines et l’encadrement des collaborateurs.

Enfin, le professionnel expert métier qu’il était, dans la majorité des cas,  évolue vers un nouveau métier mettant en avant la nécessité de communiquer avec les différents acteurs (fournisseurs – clients – partenaires et le cas échéant salariés).

Blocs de compétences

  • Bloc 1 : Concevoir un projet de création ou reprise d’entreprise
  • Bloc 2 : Piloter les actions marketing d’une entreprise
  • Bloc 3 : Assurer le développement commercial d’une entreprise
  • Bloc 4 : Assurer la gestion financière et réglementaire d’une entreprise
  • Bloc 5 : Manager une équipe
  • Bloc 6 : Communiquer en interne et en externe

VOIES D’ACCÈS:

Par la formation continue:
L’Ecole Française peut vous préparer à cette certification via des formations en présentiel et en e-learning.

Par la VAE:
Faire une : Demande de Validation des Acquis de l’Expérience.

STATISTIQUES

Nombre de certifiés en 2018 : 21
Taux d’insertion global à 6 mois : 100%

Formations populaires